Coronavirus au Royaume-Uni : le gouvernement assouplit les conditions de voyage pour les vaccinés

Le gouvernement britannique a annoncé vendredi un assouplissement des conditions d’entrée en Angleterre pour les voyageurs vaccinés, attendu de longue date par un secteur du tourisme et des transports frappé de plein fouet par la pandémie.

À partir du 4 octobre, les voyageurs vaccinés à destination de l’Angleterre n’auront plus besoin d’effectuer un test avant leur départ d’un pays qui ne figure pas sur la liste rouge, a tweeté le ministre des Transports Grant Shapps.

Puis fin octobre, le test PCR exigé au deuxième jour après l’arrivée sur le sol anglais sera remplacé par un test antigénique "moins coûteux".


►►► À lire aussi : Un passeport vaccinal imposé au Royaume-Uni dès le 30 septembre


Les voyageurs testés positifs devront s’isoler et alors effectuer un test PCR de confirmation, sans coût supplémentaire, qui sera analysé pour identifier de nouveaux variants.

Le ministre des Transports a également annoncé que huit pays quittent la liste rouge – qui impose une coûteuse quarantaine à l’hôtel obligatoire pour 10 jours – parmi lesquels la Turquie, le Pakistan et les Maldives.

La liste orange va quant à elle disparaître.

Quid des non vaccinés ?

En revanche, les voyageurs non-vaccinés de pays non classés en rouge devront subir des tests PCR avant leur départ et au deuxième et huitième jour après leur arrivée, avec la possibilité de faire un troisième test pour réduire la quarantaine de 10 jours.

Toujours à partir du 4 octobre, le gouvernement britannique reconnaîtra la vaccination de 17 pays et territoires supplémentaires, dont le Japon et Singapour.

Ces simplifications permettront à "davantage de personnes de voyager, de voir leurs proches ou de faire des affaires dans le monde entier, tout en donnant un coup de pouce à l’industrie du voyage".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK