Coronavirus au Brésil : Bolsonaro avertit d'un risque de "chaos" et de "pillages"

Coronavirus au Brésil : Bolsonaro avertit d’un risque de "chaos" et de "pillages"
Coronavirus au Brésil : Bolsonaro avertit d’un risque de "chaos" et de "pillages" - © Andre Coelho - Getty Images

Le président Jair Bolsonaro a affirmé mercredi que les mesures de confinement imposées par divers États du Brésil contre le nouveau coronavirus pouvaient provoquer "le chaos" et "des pillages" et menaçaient "la normalité démocratique".

"Les entreprises ne produisent plus rien. Elles ne peuvent plus payer leur personnel. Et si l’économie s’effondre, on ne pourra pas payer les fonctionnaires. Le chaos nous guette", a lancé M. Bolsonaro à des journalistes devant sa résidence officielle de Brasilia.

 

►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Dans une allocution télévisée mardi soir, le président avait déjà fustigé la fermeture des écoles et commerces dans les Etats de Sao Paulo et Rio de Janeiro, deux principaux foyers de contamination du coronavirus qui a fait 46 morts à ce jour au Brésil.

Il est allé plus loin mercredi : "Si nous avons des problèmes comme ceux qui peuvent surgir au Brésil, avec des pillages de supermarché, alors le virus va continuer" de se propager, et "nous aurons le chaos et le virus", a-t-il estimé.

"Que devons-nous faire ? Remettre les gens au travail. Protéger les aînés, ceux qui ont des problèmes de santé. Mais rien au-delà, au contraire", a-t-il dit, en évoquant les violents troubles sociaux au Chili, qui ont fait une trentaine de morts depuis octobre dernier.

Gestion de l'épidémie en Amérique latine (sujet JT 13h):

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK