Coronavirus: admirez les animaux du Parc National Yosemite... au calme! (vidéo)

"La nature accueille très bien le changement". Ce sont les propos de Frank Dean, président de l'association Yosemite Conservancy liée au Parc National Yosemite en Californie, aux Etats-Unis.

A cause de la pandémie du Covid-19, le parc est fermé aux visiteurs. Or le Yosemite est l'un des parcs nationaux les plus connus des États-Unis, célèbre pour ses chutes d'eau et ses séquoias géants. Il attire normalement plus de 3 millions de visiteurs par an, dont la plupart arrivent entre avril et octobre.

On entend les sons de la rivière, de la faune et des oiseaux. La faune est un peu plus audacieuse

Depuis le 20 mars 2020, seuls quelques employés et résidents locaux y sont présent. Visiblement, les animaux en profitent. "C'est tout un spectacle car c'est très calme en ce moment au parc. Il n'y a personne, à part les gardes forestiers et quelques résidents. Les scènes sont étonnantes. On entend les sons de la rivière, de la faune et des oiseaux. La faune est un peu plus audacieuse maintenant parce qu'il y a quelques personnes autour". 

Les coyotes déambulent tranquillement le long de la route. Les cerfs, d'habitude très farouches, se promènent également en toute quiétude dans les allées habituellement très fréquentées par les visiteurs.


►►► A lire aussi : Le confinement, une aubaine pour la Nature ? Pas si vite...


 

"Je pense que le changement le plus évident a été les coyotes. Ils sortent la journée maintenant et ils n'ont pas peur. Ils passent juste à côté des gens et se promènent entre les bâtiments et les maisons".


►►► A lire aussi : Photos avant/après : les conséquences du confinement sur la pollution de l'air en Europe


 

2 images
Les gens visitent la Mariposa Grove de séquoias géants le 21 juin 2018 dans le parc national de Yosemite, en Californie. Ce parc, aujourd'hui fermé à cause de la pandémie du Covid-19, est habituellement très fréquenté. © AFP

Les rares personnes se trouvant encore dans le parc ont également pu saisir des images d'un ours noir grimpant sur un pin. Ces animaux fuient les hommes en général. "Il y a aussi plus d'ours dans les environs en ce moment. Ils sortent de leur hibernation normale en ce moment. Au départ, quelqu'un pensait qu'il y avait plus d'ours dans le parc en ce moment, mais c'est juste qu'on les voit plus souvent, parce qu'ils ne sont plus aussi discrets et ils se sentent plus à l'aise", explique Frank Dean. 

Au départ, quelqu'un pensait qu'il y avait plus d'ours dans le parc en ce moment, mais c'est juste qu'(...) ils se sentent plus à l'aise.

Comment rouvrir le Parc avec les mesures sanitaires? 

Quelle sera le comportement des visiteurs quand le parc rouvrira, et donc, quel sera l'impact sur les animaux du Parc? "Ce que nous nous demandons, c'est si, lorsque le parc rouvrira un jour, il y aura une grande ruée pour y entrer ? Je pense que certaines personnes voudront se promener, mais est-ce que les gens voudront entrer dans un restaurant, un théâtre ou un centre d'accueil des visiteurs? Les habitudes des visiteurs pourront être différentes". 


►►► A lire aussi : Le niveau de pollution baisse en Inde à cause du coronavirus: l'Himalaya visible pour la première fois en 30 ans par certains habitants


Au delà de ces questions, les responsables du Parc tentent aussi d'anticiper l'organisation pour la réouverture, en fonction des règles sanitaires et de distanciation sociale. "Ce ne sera pas le business as usual cet été. Il y aura moins de personnes à embaucher, moins de rangers et moins de membre de notre équipe du 'Yosemite Conservancy'. Habituellement, nous utilisons beaucoup de logements partagés: dortoirs ou deux personnes par chambre (...) La distanciation sociale, donc cela signifie qu'il y aura moins d'employés pour servir le public".

La distanciation sociale, donc cela signifie qu'il y aura moins d'employés pour servir le public

D'autres grands parcs nationaux fermés

Le 2 avril, le service américain des parcs nationaux a annoncé la fermeture du Grand Canyon, haut lieu touristique d'Arizona visité chaque année par des millions de touristes.

Les autorités du comté de Coconino et les responsables de la réserve amérindienne navajo voisine, réclamaient la fermeture du parc depuis plusieurs jours, inquiets de voir les activités touristiques s'y poursuivre malgré les recommandations pour endiguer la propagation du coronavirus.

Selon l'éu démocrate d'Arizona, Raul Grijalva, des "centaines" de visiteurs continuaient à séjourner dans le parc du Grand Canyon.

De nombreux autres parcs nationaux, comme Yellowstone (Wyoming) ou Joshua Tree (Californie), sont également fermés en raison de la pandémie. Mais le service des parcs nationaux n'a pas ordonné de fermeture générale des 419 sites dont il a la responsabilité à travers les Etats-Unis, préférant examiner la situation "au cas par cas" en fonction des consignes des autorités locales.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK