Coronalert : un smartphone sur cinq équipé et 15% de tests signalés positifs

On peut parler d'un succès, pour l'application de traçage du Covid-19 Coronalert, en Belgique. Moins d'un mois après son lancement, l'application a été téléchargée plus de 1,4 million fois. Cela signifie qu'environ 20 % des utilisateurs de smartphones possèdent l'application.

Pour Axel Legay, concepteur de l'application, "c'est un vrai succès, surtout qu'on n'a pas encore parlé vraiment de l'utilité de santé publique et qu'on a surtout mis en avant les problèmes." "Je ne m'attendais pas à ce que ça marche si bien", dit-il. "Même le confinement qui s'approche (ndlr: ça, c'est dit) montre que les Belges s'intéressent au système et tente de le comprendre pour vivre avec le virus."

15% de tests reçus positifs

Plus de 25 000 personnes ont reçu leurs résultats dans l'application. Au cours de la première semaine, environ 20 % des utilisateurs de l'application ont reçu leur résultat dans l'application ; ce chiffre est passé à 33 %.

Parmi les résultats de tests reçus dans l'application, 15% étaient positifs. Sur les 3 700 utilisateurs ayant obtenu un résultat positif, 2 500 ont accepté de partager leurs données pour informer d'autres. Cela correspond à environ 70 %, ce qui est clairement un succès.

Au démarrage

Au cours des 20 premiers jours, environ 2500 utilisateurs ayant obtenu un résultat positif ont partagé leurs informations avec d'autres utilisateurs. Cela correspond à environ 6500 clés : pour chaque jour où un utilisateur est infectieux, une seule clé correspondant aux signaux aléatoires de Bluetooth est téléchargée.

Les contacts qui ont été avertis et qui présentent des symptômes consultent un médecin: en moyenne, 12 % d'entre eux sont positifs, ce qui est légèrement supérieur à ceux qui n'ont pas reçu d'avertissement.

Environ 400 personnes avec un écran rouge (risque élevé) ont atteint le centre de contact.

Le reflet de l'augmentation

L'augmentation des infections est également visible dans les chiffres de l'application. Au cours des dernières 24 heures, plus de 3 000 personnes ont reçu le résultat de leur test dans l'application, dont 500 sont positives ; environ 400 personnes (environ 85 %) ont partagé des données sous la forme de 1 100 clés. Cela correspond à environ 4 % de tous les cas d'index.

"La nouvelle stratégie de test aura également un impact sur les résultats de l'application, mais nous appelons les citoyens et les médecins généralistes à utiliser l'application", souligne Karine Moykens, responsable du Testing & Tracing. "Non seulement parce que l’utilisateur obtiendra les résultats dans l'application, mais les contacts seront également informés et pourront ainsi être mis en quarantaine plus rapidement. De cette façon, l'application peut continuer à soutenir la suivi des contacts".

Amélioration future

L'application va s'améliorer au fur et à mesure. Bientôt, les utilisateurs de l'application pourront relier les résultats de leurs tests à l'application eux-mêmes. Ils recevront un message texte pour faciliter cette étape. Actuellement, les gens ne peuvent le faire qu'en donnant le code de l'application au médecin généraliste ou via un formulaire sur le site web si les utilisateurs ont reçu un code d'activation. Ce moyen supplémentaire devrait garantir que 60 à 70 % des utilisateurs recevront leur résultat de test dans l'application.

 

Conférence de presse du centre interfédéral Coronavirus du 30/09/2020

Présentation de l'application Coronalert

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK