Conseil national de sécurité : les couples séparés par une frontière pourront se retrouver dès le 1er septembre

Ils le réclamaient depuis un moment, sous le mot-clé #LoveIsnotTourism : les couples séparés par une frontière voulaient vraiment pouvoir se retrouver, malgré le coronavirus. Le Conseil national de sécurité les a entendus, comme l'a annoncé la Première ministre Sophie Wilmès : "L'amour ne connaît pas de frontière.  Les personnes qui ne sont pas liées par un lien juridique mais entretiennent une relation durable, à partir du 1er septembre, pourront franchir les frontières à nouveau pour se retrouver." Par contre, elles restent soumises aux mêmes règles de testing et de quarantaine que les autres.  

Jusqu'ici, seuls 8 pays européens autorisaient la réunion de ces couples. La Belgique les rejoint. mais il faudra apporter la preuve d'une relation durable. Qu'entend le CNS par là ? Selon sa définition, il s'agit d'une relation d'au moins un an et ininterrompue. Le fait d'avoir des enfants ensemble est évidemment une preuve. L'histoire ne dit pas si un historique d'échanges Tinder constitue une preuve valable...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK