Déconfinement en Belgique et gestes-barrières : voici comment un virus peut se propager pendant un dîner

A partir de ce dimanche 10 mai, jour de la fête des mères, chaque foyer peut accueillir jusqu’à quatre personnes, toujours les mêmes, qui ne pourront se rendre que dans cette famille-là. Les personnes que vous accueillez chez vous s’engagent donc à ne pas aller ailleurs. Mais l’élément primordial de ces visites élargies, c’est qu’elles doivent se faire en respectant toutes les règles d’hygiène et de distanciation sociale :

  • Respecter les distances entre chaque personne (particulièrement avec les personnes plus âgées)
  • Se désinfecter les mains régulièrement
  • Si vous en avez la possibilité, organiser cette visite à l’extérieur (dans votre jardin par exemple).
  • Être particulièrement attentif aux personnes plus âgées et si possible porter un masque à leur proximité
  • Ne pas organiser la visite si un membre ressent des symptômes de la maladie

Pour illustrer toute l’importance de ces règles, un média japonais a fait une expérience lors d’un dîner. Dix personnes ont mangé autour d’un buffet, l’une d’elles portait de la peinture fluorescente.

La chaîne publique japonaise NHK voulait découvrir comment le Covid 19 s’était propagé sur les bateaux de croisière.

Avant le début du repas, les mains d’un jeune homme sont recouvertes d’une peinture fluorescente invisible à l’œil nu. Dix convives mangent autour d’un buffet. Au bout de 30 minutes, la pièce est plongée dans le noir. On constate que l’on retrouve de la peinture fluorescente un peu partout, sur la vaisselle comme sur les autres convives. Autrement dit, si c’est le coronavirus qui s’était retrouvé sur cette peinture, le nombre de contaminations aurait été énorme…

Une vidéo qui rappelle l’importance des gestes barrières comme se laver les mains régulièrement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK