Un Jour dans l'Info: 2003, l'épidémie de SRAS

En 2003, une grande épidémie de Coronavirus a infecté des milliers de patients à travers le monde. Venue de Chine, on a d’abord appelé cette maladie la pneumonie ou pneumopathie atypique. Voici l’histoire de l’épidémie du SRAS.

Nous sommes le 30 mars 2003. En plein cœur de Toronto, s’élève la tour de briques claires de l'Hôpital Mount Sinaï. Cheveux courts et petites lunettes ovales, Allison Mc Geer y est microbiologiste. Et comme chaque matin, elle enfonce un thermomètre sous sa langue. La mesure obligatoire depuis que des dizaines de patients affluent dans les hôpitaux de la ville, porteurs d’une étrange pneumopathie, terriblement contagieuse, venue d’Asie. Le virus infecte la population, mais aussi le personnel des hôpitaux canadiens. Thermomètre en bouche, Allison Mc Geer se sent courbaturée. Et quelque part, c’est normal qu’elle soit fatiguée. Elle est sur le front de l’épidémie depuis des jours.

Le thermomètre sonne. 38,1. Pas besoin de plus d’analyses pour savoir qu’elle est infectée. Elle doit entrer en quarantaine immédiatement.

Isolée, dans sa chambre d’hôpital, les courbatures se transforment en frisson, et la fièvre continue de grimper. Alisson Mc Geer est rattrapée par cette maladie qui a mis le monde en alerte deux semaines plus tôt.

Tout a commencé, quelques mois plus tôt, dans le sud-est de la Chine. En novembre 2002, quelques foyers apparaissent dans des villes de tailles moyennes . Des patients débarquent dans les hôpitaux : fièvre, toux, courbatures. Une sorte de pneumonie agressive les cloue au lit, mais les autorités chinoises préfèrent rester discrètes sur le phénomène. En janvier 2003, la maladie arrive à Canton, mégapole chinoise, située juste en face de Hong-Kong. A l’hôpital de Canton, un patient infecte 50 personnes. Les autorités chinoises commencent à s’inquiéter et préviennent l’Organisation Mondiale de la santé.

Nous sommes fin février 2003. Et un des médecins de l'hôpital de Canton, un néphrologue, se rend à Hong-Kong. Il séjourne au 9ème étage d’un célèbre hôtel : l’Hôtel Métropole. En un week-end, le médecin infecte 12 personnes, qui dans le semaine suit, partent dans 5 autres pays : le Canada, les Etats-Unis, l’Irlande, le Vietnam et Singapour. L’épidémie s’emballe. Et le 12 mars, l’OMS active l’alerte mondiale.

La panique s’installe. Les autorités sanitaires ne savent toujours pas très bien s’il s’agit d’un virus, d’une bactérie, d’un microbe…Et des comportements irrationnels apparaissent, jusqu’en Belgique, où malgré les fausses alertes aucun malade du SRAS n’apparaît (et n’apparaîtra -d’ailleurs – jamais).

De l’autre côté de l’Atlantique, en revanche, à Toronto, la microbiologiste, Allison Mc Geer est toujours dans sa chambre d'hôpital, en quarantaine comme des milliers d’autres personnes. L’Etat d’Ontario a décidé pris des mesures légales spectaculaires et exceptionnelles, pour lutter contre l’épidémie. Confinés à leur domicile, les malades sont surveillés par téléphone, ou par des visites de la police. Et ça fonctionne. Petit à petit, le nombre d’infections diminue.

Mi-avril, Allison Mc Geer peut sortir de sa chambre d’hôpital. Guérie. Si le SRAS recule, c’est grâce aux mesures prises dans les différents pays. C’est peut-être aussi parce qu’il s’agit d’un virus hivernal et que les températures remontent. Au cours du mois de juin, l’OMS raye petit à petit les pays de la liste des zones infectées, Hong-Kong, Pékin et puis enfin Taiwan.

Huit mois après son apparition, le SRAS est sous contrôle. Plus de 8000 personnes ont été infectées. Près de 800 sont décédées. Reste une dernière question : Comment le virus du SRAS est-il apparu ? Il a fallu plusieurs mois pour le comprendre. Le SRAS est un coronavirus. Sur les 20 premiers patients, 9 travaillaient soit dans des restaurants, soit sur des marchés du sud-est de la Chine. Ils y avaient croisé des animaux vivants, dont la civette palmiste masquée. Un petit carnivore, met très prisé des chinois, mais un peu cher. La classe moyenne montante ayant désormais la possibilité de s’en offrir, des élevages de civette sont apparus. Un peu plus tard, les chercheurs ont découvert (comme souvent), en amont de la civette, une chauve-souris, qui hébergeait le coronavirus. La consommation des civettes a été interdite, en Chine.

Retrouvez tous les épisodes d’Un Jour dans l’Info ci-dessous :

Épisode 1 : La création du PTB

Épisode 2 : Valentina Terechkova, première femme dans l’espace

Épisode 3 : Le goal de David Platt

Épisode 4 : L’assassinat du commandant Ahmed Chah Massoud

Épisode 5 : 1975, la défaite d’Eddy Merckx

Épisode 6 : Marvin Gaye à Ostende

Épisode 7 : Le débarquement de Strépy-Thieu

Épisode 8 : L’affaire Monica Lewinsky

Épisode 9 : La disparition de Guy Spitaels

Épisode 10 : La catastrophe de Tchernobyl

Épisode 11 : La disparition d’Anthony De Clerck

Épisode 12 : L’affaire Willy Peers

Épisode 13 : L’assassinat de Naim Khader

Épisode 14 : "Marina" de Rocco Granata

Épisode 15 : L’affaire Lizin

Épisode 16 : L’accord de Schengen

Épisode 17 : La bataille de Seattle

Épisode 18 : La crise de la grippe H1N1

Épisode 19 : Petits meurtres au MR

Épisode 20 : Yaguine et Fodé

Épisode 21 : La fermeture d’Athus

Épisode 22 : Le détournement d’un Boeing de la Sabena

Épisode 23 : Les ouvrières de Salik

Épisode 24 : Surya Bonaly et le salto de Nagano

Épisode 25 : La bataille de l’Eau Noire en 1978

Épisode 26 : catastrophe du Herald of Free Enterprise

Épisode 27 : On a tiré dans les fourons

Épisode 28 : la mort de Frank Vandenbroucke

Épisode 29 : la trahison d’Ecolo

Épisode 30 : Une soirée électorale… mouvementée

Épisode 31 : Serge Reding : quand l’homme le plus fort du monde était belge

Épisode 32 : 1996, la plus longue grève de l’enseignement francophone

Épisode 33 : L’organisation du Grand Prix de Francorchamps

Épisode 34 : 1997, la rétrocession de Hong Kong

Épisode 35 : 1975, le Royaume-Uni restera dans l’Union européenne

Épisode 36 : 1984, le naufrage du Mont-Louis

Épisode 37 : 1988, la bataille de Mons

Épisode 38 : 1989, la chute de Ceaucescu

Épisode 39 : 2000, l’extrême droite au pouvoir en Autriche

Épisode 40 : 2015, la chute due Steve Stevaert

Épisode 41 : 1989, faillite de la ville de Liège

Épisode 42 : La catastrophe oubliée du terril d’Aberfan

Épisode 43 : 1990, le Roi Baudouin refuse de signer la loi dépénalisant l’avortement

Épisode 44 : La création de MTV

Épisode 45 : 1982, la dévaluation du franc belge

Épisode 46 : Le naufrage du Koursk

Épisode 47 : 1992, C’est arrivé près de chez vous

Épisode 48 : 1991, une momie dans les Alpes

Épisode 49 : 2003, l'épidémie de SRAS

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK