Un Jour dans l'Info : 1962, l'affaire du Métro Charonne

8 février 1962, Paris. Sur le Boulevard Voltaire, la tension est en train de monter. Des milliers de français veulent se rassembler pour la paix et l’indépendance de l’Algérie, qui est encore une colonie française. Un tract, distribué depuis quelques jours dit :  “Tous en masse, ce soir à 18h30, Place de la Bastille”. Il est signé de toutes les organisations syndicales, et aussi notamment du parti communiste. Le long du Boulevard Voltaire, la situation se tend. Les policiers tentent de disloquer le cortège qui n’a pas encore réussi à se former.

Cela fait des semaines que l’ambiance est électrique, à Paris. La Guerre d’Algérie touche à sa fin et la situation politique est complexe, explosive. Entre gouvernement français que Charles de Gaulle manœuvre fermement, le Front de Libération nationale (le FLN) qui milite pour l’indépendance de l’Algérie et l’OAS, armée secrète qui veut maintenir l’Algérie française.

La répression du 17 octobre 1961 : des dizaines de morts, noyés dans la Seine

En octobre 1969, 3 mois et demie plus tôt, les autorités françaises ont décrété un couvre-feu qui s’applique uniquement aux maghrébins de Paris, parmi lesquels le FLN est très implanté. Le 17 octobre le FLN appelle à une manifestation, un boycott du couvre-feu. Des hommes, des femmes, des enfants sortent en cortège. La répression va être sanglante, cette nuit-là. Le nombre de morts fait encore l’objet de controverses, aujourd’hui : entre 48 et 200 personnes, notamment noyées dans la Seine. On le sait aujourd’hui lors de l’automne 1961, les passages à tabac d’Algériens par la police se sont intensifiés. Les victimes, à l’époque, tentent de témoigner.

Nous sommes à la fin de la Guerre d’Algérie. Les accords entre autorités françaises et algériennes sont en train de se négocier. Et le conflit politique s’est importé dans les rues de Paris. L’OAS (organisation de l’armée secrète), proche de l’extrême-droite veut maintenir l’Algérie française, alors que tout indique qu’elle va prendre son indépendance. L’OAS mène une série d’attentats dans Paris : des plastiquages. Une trentaine d’explosions ont lieu en quelques semaines. Contre l’appartement de Jean-Paul Sartre, par exemple... Un dernier attentat de l’OAS  dirigé contre André Malraux, alors Ministre de la culture blesse grièvement une petite fille de 4 ans.

Les forces de l’ordre ont reçu l’ordre de disperser tout rassemblement

Les syndicats et le parti communiste appellent à la manifestation le 8 février 1962. Et ce jour-là, les forces de police sont terriblement tendues. Elles ont reçu l’ordre de disperser tout rassemblement. C’est en tout cas ce qu’elles ont compris. Les cortèges ont à peine le temps de se rassembler qu’ils se font disloquer. Boulevard Voltaire, 4000 manifestants se retrouvent pris en tenaille entre deux unités de police. Rapidement, les policiers donnent l’assaut. Ils viennent des deux extrémités du boulevards. Les manifestants ne peuvent s'échapper que par les ruelles latérales, se cacher dans les entrées d’immeuble ou dans les bouches de métro de la station Charonne qui se trouvent le long du Boulevard. C’est là que va se jouer le drame.

Longtemps, les autorités françaises ont soutenu que les grilles de la station de métro étaient fermées, que les victimes étaient mortes écrasées. Aujourd’hui, on sait que ces grilles étaient ouvertes et que les victimes sont mortes sous les coups de policiers ou lors de bousculades. 9 manifestants ont perdu la vie. 250 personnes ont été blessées. Le soir-même, le ministre de l’intérieur, Roger Frey, interdit toute manifestation. Le lendemain, Paris voit arriver une marée humaine dans ses rues. Un mois plus tard, le 18 mars 1962, les accords d’Evian mettent fin à la guerre d’Algérie et à 132 années de colonisation française.

 


Retrouvez tous les épisodes d’Un Jour dans l’Info ci-dessous :

Épisode 1 : La création du PTB

Épisode 2 : Valentina Terechkova, première femme dans l’espace

Épisode 3 : Le goal de David Platt

Épisode 4 : L’assassinat du commandant Ahmed Chah Massoud

Épisode 5 : 1975, la défaite d’Eddy Merckx

Épisode 6 : Marvin Gaye à Ostende

Épisode 7 : Le débarquement de Strépy-Thieu

Épisode 8 : L’affaire Monica Lewinsky

Épisode 9 : La disparition de Guy Spitaels

Épisode 10 : La catastrophe de Tchernobyl

Épisode 11 : La disparition d’Anthony De Clerck

Épisode 12 : L’affaire Willy Peers

Épisode 13 : L’assassinat de Naim Khader

Épisode 14 : "Marina" de Rocco Granata

Épisode 15 : L’affaire Lizin

Épisode 16 : L’accord de Schengen

Épisode 17 : La bataille de Seattle

Épisode 18 : La crise de la grippe H1N1

Épisode 19 : Petits meurtres au MR

Épisode 20 : Yaguine et Fodé

Épisode 21 : La fermeture d’Athus

Épisode 22 : Le détournement d’un Boeing de la Sabena

Épisode 23 : Les ouvrières de Salik

Épisode 24 : Surya Bonaly et le salto de Nagano

Épisode 25 : La bataille de l’Eau Noire en 1978

Épisode 26 : catastrophe du Herald of Free Enterprise

Épisode 27 : On a tiré dans les fourons

Épisode 28 : la mort de Frank Vandenbroucke

Épisode 29 : la trahison d’Ecolo

Épisode 30 : Une soirée électorale… mouvementée

Épisode 31 : Serge Reding : quand l’homme le plus fort du monde était belge

Épisode 32 : 1996, la plus longue grève de l’enseignement francophone

Épisode 33 : L’organisation du Grand Prix de Francorchamps

Épisode 34 : 1997, la rétrocession de Hong Kong

Épisode 35 : 1975, le Royaume-Uni restera dans l’Union européenne

Épisode 36 : 1984, le naufrage du Mont-Louis

Épisode 37 : 1988, la bataille de Mons

Épisode 38 : 1989, la chute de Ceaucescu

Épisode 39 : 2000, l’extrême droite au pouvoir en Autriche

Épisode 40 : 2015, la chute due Steve Stevaert

Épisode 41 : 1989, faillite de la ville de Liège

Épisode 42 : La catastrophe oubliée du terril d’Aberfan

Épisode 43 : 1990, le Roi Baudouin refuse de signer la loi dépénalisant l’avortement

Épisode 44 : La création de MTV

Épisode 45 : 1982, la dévaluation du franc belge

Épisode 46 : Le naufrage du Koursk

Épisode 47 : 1992, C’est arrivé près de chez vous

Épisode 48 : 1991, une momie dans les Alpes

Épisode 49 : 2003, l’épidémie de SRAS

Épisode 50 : L’histoire de Johan Demol

Épisode 51 : Barcelone – Standard de Liège

Épisode 52 : La saga Sagawé

Épisode 53 : L’annulation du grand prix de Belgique de formule 1

Épisode 54 : 1970, meurtre d’un militant FDF

Épisode 55 : Le miracle de Hudson

Épisode 56 : Tuerie raciste à Anvers

Épisode 57 : Une série d’attentats dans les universités belges

Épisode 58 : Tragédie autour de la famille Monseré

Épisode 59 : 2000, des élections présidentielles américaines secouées

Épisode 60 : L’affaire Willy Peers

Épisode 61 : La faillite des forges de Clabecq

Épisode 62 : L’histoire des "billets brûlés" du SPa

Épisode 63: 1967, la catastrophe de Martelange

Épisode 64: La Daerden Mania

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK