Petits partis cherchent sièges. Du PS, de préférence...

PP et PTB
PP et PTB - © RTBF

J-93. C’est encore loin. Ou pas. Les élections du 25 mai 2014 approchent. Les partis fourbissent leurs armes, mettent la touche finale à leurs listes, leurs programmes. Tout le monde est prêt pour monter au front. On espère faire mieux que la fois précédente (#MR). On souhaite limiter la casse (#CDH et #Ecolo). Et on s’arrache les cheveux sur les tendances actuelles (#PS). Le PS le sait, il risque gros.

Ce ne sont bien sûr que des sondages. Jamais "très intéressants", lorsque les chiffres sont mauvais, c’est un refrain connu. Mais au Boulevard de l’Empereur, l’inquiétude est réelle. A tel point qu'on rappelle les anciens combattants. Les résultats du 25 mai prochain vont clicher pour les cinq ans à venir la situation politique au niveau régional et fédéral (sauf éventuelles élections anticipées, bien entendu). Et le PS est attaqué de partout. Pas spécialement par des personnalités politiques de premier plan d’autres partis (on voit plutôt cdH et Ecolo s’envoyer des amabilités très régulièrement, le MR tirer sur tout le monde, avec une grosse préférence, côté wallon, pour qui porte casaque verte ou orange), mais plutôt par des formations politiques aux propos radicaux.

Les flux entre le vote exprimé lors des dernières élections fédérales et les intentions de vote de personnes sondées par Dedicated pour la RTBF et La Libre Belgique montrent que 1 électeur sur 4 du PTB-GO, en Wallonie, a voté PS en 2010 ! Ce chiffre grimpe à ... 41% (!) à Bruxelles. C'est un changement de paradigme d'importance : lors des communales 2012, là où le PTB s'est solidement implanté (en province de Liège, essentiellement), le PS n'avait pas perdu de voix. Il est très peu probable que pareil que pareil état de fait se reproduise le 25 mai prochain.

Autre mouvement très significatif, celui des électeurs du PS vers le PP : ils sont 19% à préférer le parti populaire au parti socialiste, en Wallonie.

Les autres partis traditionnels perdent également quelques plumes en faveur du PTB-GO : Ecolo de façon non-négligeable (11%), le MR de façon surprenante (8%) et le cdH de façon limitée (4%).

Notre sondage ne tient pas compte des arrondissements électoraux. Il serait très présomptueux/impréciset donc inutile de présenter une projection en sièges des résultats de ce coup de sonde. Reste que la tendance est nette : le PS devrait perdre quelques sièges, en faveur du PTB-GO et du PP. Qui attendent les scrutins du 25 mai, de pied ferme.

@Himad Messoudi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK