Elections: retour à la normale après une matinée de problèmes informatiques

Une heure de retard était prévue à l’ouverture pour le bureau 34 de Schaerbeek, à cause d'un problème informatique.
4 images
Une heure de retard était prévue à l’ouverture pour le bureau 34 de Schaerbeek, à cause d'un problème informatique. - © MAXIME BINET - RTBF

Tous les bureaux de vote de la région bruxelloise sont à présents ouverts, annonce la porte-parole de Bruxelles Pouvoirs locaux. Mais depuis ce matin, de nombreux problèmes informatiques ont perturbé le vote.

Une heure de retard était prévue à l’ouverture pour le bureau 34 de Schaerbeek, rue Navez 59. Les électeurs ont été invités à se présenter une heure plus tard. Toujours à Schaerbeek, au bureau 45, les assesseurs et la présidente ont appelé la société informatique pour venir réparer. Vers 10 heures, le bureau a enfin pu ouvrir.

Toujours à Schaerbeek, le bureau n°27, situé rue Josaphat, a longtemps été fermé également. Les votants ont été dispatchés vers les bureaux voisins, le n°26 et n°28, mais les files étaient longues et les gens énervés.

Le problème des clés USB résolu

Un problème technique a empêché l'ouverture de 47 bureaux de vote à Bruxelles dans le cadre des élections communales. Trente d'entre eux n'étaient toujours pas ouverts à 10h00, précise la même source. Les communes de Forest et Uccle étaient les plus touchées. Le problème est en passe d'être résolu et il n'y a aucun souci pour la validité du scrutin, assure-t-on.

Le souci technique était dû à une non-reconnaissance des clés USB qui permettent d'enregistrer les résultats, explique Hélène Herman, porte-parole de Bruxelles Pouvoirs locaux. Forest et Uccle ont été les deux communes les plus touchées, avec respectivement 12 et 13 bureaux de vote bloqués à l'heure normale d'ouverture. Suivaient Schaerbeek (6), Auderghem (5) et Evere (5) ainsi qu'un ou deux bureaux dans d'autres communes encore. Tous ont dès lors accumulé d'importants retards. Dans la plupart des cas, les citoyens ont cependant été envoyés dans d'autres bureaux déjà ouverts, indique l'administration Bruxelles Pouvoirs locaux. Il n'y a par ailleurs aucun souci pour la validité du vote, assure-t-on. A 12h20, tous les problèmes liés aux clés USB étaient réglés, selon Hélène Herman.

A Ganshoren, rue Lowet, les bureaux n°11 et n°5 ont ouvert avec plusieurs heures de retard pour cause de problème de démarrage d’ordinateurs.

Au bureau de l'école Messidor, à Uccle, certains bureaux ont également été fermés. Même chose pour les bureaux de la rue Edith Cavell à Uccle, avec deux bureaux fermés sur six, et une forte grogne des électeurs dès 8h30.

A Forest, une grande file attend devant les bureaux de la rue Timmermans, toujours fermés. Environ un tiers des bureaux forestois ont été fermés. Les ordinateurs principaux dans les bureaux ne se sont pas allumés "à cause d'une clé USB défaillante". Les gens doivent repartir mécontents, et souvent pas disponibles pour revenir plus tard dans la journée. C'est également le cas aux bureaux de la rue de Hal (n°3 à 5).

A Laeken, on a carrément demandé aux électeurs de revenir à 13h30 (bureau n°57, rue Reper Vreven 80). Après une forte contestation des électeurs qui sont restés pour protester, les présidents se sont accordés pour aiguiller les électeurs vers d'autres bureaux.

A Jette, c'est au bureau n°9, dans l'école Poelboos, avenue du Laerbeek, qu'il y avait du retard, selon un journaliste de La Libre.

La Wallonie pas épargnée

A Liège, le bureau de vote n°119 de l'école fondamentale de Bressoux a finalement ouvert à 8h30. L'agacement était présent, et une personne a même déchiré sa convocation de rage et est partie. On ne connaît pas encore la raison du retard. Le bureau de vote du quartier St Léonard a mis du temps à s'ouvrir. Les gens faisaient la file.

 

La ministre wallonne des pouvoirs locaux, Valérie De Bue, a voté à Nivelles. Elle a dû faire preuve d'un peu de patience : le bureau où elle était convoquée à l'école de la Maillebotte, qui devait ouvrir à 8h, n'a pu ouvrir que peu avant 8h30. "J'ai laissé passer deux personnes qui devaient prendre un bus", a commenté la ministre qui figure en dernière position sur la Liste du bourgmestre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK