Maxime Prévot absent lors du vote sur les APE: "Je ne suis pas un irresponsable"

Maxime Prévot absent lors du vote sur les APE: "Je ne suis pas un irresponsable"
Maxime Prévot absent lors du vote sur les APE: "Je ne suis pas un irresponsable" - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

"Je ne suis pas un irresponsable. C'est la première fois en 15 ans de vie politique que je prends une semaine de congé hors des vacances scolaires", se défend Maxime Prévot, le député et président du cdH, actuellement en vacances en Laponie alors qu'un vote important sur la réforme des APE devait avoir lieu cette semaine. "J'avais pris les contacts préalables pour être sûr que mon absence n'allait pas poser de problème mathématiquement (pour le vote sur la réforme des APE, ndlr). Je m'en étais assuré notamment auprès de l'opposition avec un accord qui était très clair sur le sujet. Sauf que ni eux, ni moi, ni personne n'avait pu imaginer que lundi matin, on allait découvrir dans les gazettes que madame Potigny avait décidé de changer de camp."

Au PS, on confirme bien un contact vendredi 15 mars entre le PS et le cdH qui actait que le voyage de Maxime Prévot ne poserait pas de problème comptable, car le PS aussi avait une députée à l'étranger en voyage officiel. C'est lors du volte-face de Patricia Potigny, annoncé lundi matin, que le groupe socialiste a perçu une possibilité de bloquer une réforme avec laquelle il n'était pas d'accord. C'est alors que le PS a fait revenir de Chine sa députée, mais qu'il a aussi prévenu le cdH que les socialistes seraient au complet pour voter mercredi. Bref, c'est bien le volte-face de Patricia Potigny, et donc la crise au gouvernement wallon, qui a rebattu les cartes.

Et Maxime Prévot de conclure sur le passage de Patricia Potigny du MR en majorité aux "listes Destexhe" dans l'opposition. "Madame Potigny, qui ne pèse pas grand chose électoralement parlant, elle ne m'en tiendra pas rigueur d'être lucide à cet égard, a le chic de générer une réaction en chaîne qui est très problématique pour l'intérêt général de Wallonie, en voulant privilégier son maigre intérêt personnel."

Toujours est-il que l'absence du député Maxime Prévot au parlement wallon cette semaine a fait jaser. Suite à cette absence, en dehors des vacances parlementaire, et au départ de Patricia Potigny de la majorité MR-cdH, le gouvernement n'avait plus la majorité pour voter cette réforme. 

L'interview de Maxime Prévot réalisée par Thomas Gadisseux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK