Elections fédérales 2019: les principales têtes de liste à la loupe (carte)

Tous les partis ont publié leurs listes pour les élections fédérales qui se tiendront le 26 mai prochain. Certaines listes seront tirées par des poids lourds, d'autres par de jeunes recrues. Petit tour d'horizon des visages qui représenteront les principaux partis flamands (Open Vld, CD&V, N-VA, PVDA, Groen et sp.a) et francophones (MR, PS, cdH, Ecolo, PTB et DéFI).

En Wallonie

Sans surprise, la province du Hainaut verra un beau duel à trois : l’inoxydable Elio Di Rupo, président du PS, affrontera Jean-Marc Nollet, nouveau coprésident d’Ecolo et ancien chef de groupe à la Chambre, ainsi que le ministre fédéral de l’Agriculture Denis Ducarme, qui représente le MR. C'est également dans cette province que Catherine Fonck tirera la liste cdH. 

Du côté de Namur, le président tout frais du cdH Maxime Prévot aura du pain sur la planche pour s’imposer face à l’écologiste Georges Gilkinet, député à la Chambre depuis 2007, qui s’est illustré sur des dossiers chauds comme le démantèlement de Dexia ou le kazakhgate dès 2011. Le député David Clarinval, chef de groupe MR à la Chambre, sera aussi de la partie, tout comme Éliane Tillieux pour le PS.

Dans la province de Liège, c’est le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine qui se présente. L’ancien chef de groupe MR affrontera le socialiste Frédéric Daerden, élu en 2014, mais également Raoul Hedebouw, le porte-parole national du PTB, qui compte surfer sur son succès des communales. La liste Ecolo sera défendue par Sarah Schlitz, et celle du cdH par Vanessa Matz

Dans le Brabant wallon, le Premier ministre démissionnaire Charles Michel se retrouve comme attendu face à André Flahaut du PS. DéFI fait de son côté figurer la conseillère provinciale Fiorella Iezzi en tête de liste en BW.

Enfin, dans la province de Luxembourg, la liste écologiste sera tirée par la sénatrice Cécile Thibaut, la liste MR par le député sortant Benoît Piedbœuf, et celle du cdH par le député wallon Josy Arens. Petite surprise du côté du PS, qui présente en tête de liste la jeune échevine d'Etalle Mélissa Hanus (26 ans).

À Bruxelles

Quatre figures bruxelloises se défieront : à gauche, la coprésidente d’Ecolo Zakia Khattabi, qui compte bien surfer sur la vague verte à Bruxelles aux communales, ainsi qu’Ahmed Laaouej, le chef de groupe PS à la Chambre, devenu récemment bourgmestre de Koekelberg. A droite, le ministre fédéral des Affaires étrangères Didier Reynders sera sans surprise la tête de liste du MR. Au centre, c’est un autre député expérimenté, Georges Dallemagne, qui tirera la liste cdH.

En Flandre

Dans la province d’Anvers, on assistera à un duel de Premiers ministres potentiels, entre Jan Jambon, officiellement candidat au 16, rue de la Loi en cas de victoire de la N-VA, et Kristof Calvo, qui pourrait fédérer les partis flamands et francophones en cas d'un bon score de Groen-Ecolo. C’est également le fief du président du PVDA-PTB, Peter Mertens, et de l'ancien chef de groupe CD&V à la Chambre, Servais Verherstraeten. Côté Limbourg, le président du CD&V Wouter Beke affrontera l’ancien président de la Chambre Patrick Dewael (Open Vld), ainsi que l’ancienne secrétaire d’État à l’Égalité des Chances Zuhal Demir (N-VA), et la présidente du groupe sp.a à la Chambre Meryame Kitir.

En Flandre-Occidentale, le président du sp.a John Crombez fera face au bourgmestre de Courtrai et ancien ministre Vincent Van Quickenborne (Open Vld), mais aussi à l’éphémère ministre fédéral de la Défense en 2018, Sander Loones (N-VA). De l’autre côté, en Flandre-Orientale, ce sont deux ministres fédéraux qui tirent leurs listes : Pieter De Crem, ministre de l’Intérieur (CD&V), et Alexander De Croo, ministre des Finances et du Numérique (Open Vld). Idem pour le Brabant flamand, qui verra trois membres (anciens ou actuels) du gouvernement Michel s’affronter : le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V), la ministre de la Santé Publique Maggie De Block (Open Vld) et l’ancien secrétaire d’État à l’Asile et la Migration Theo Francken (N-VA). Ces deux derniers devraient faire campagne sur l'immigration, tout comme le jeune Dries Van Langenhoven du Vlaams Belang.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK