Ça se bouscule à la droite de la droite

Dans une semaine, nous voterons pour les élections régionales, législatives et européennes. Plusieurs listes devront se partager cet espace électoral, jusqu’ici réduit du côté francophone. L’arrivée de la Liste Destexhe vient ajouter un peu de pression. Avec le PP et La Droite, ils chassent sur les mêmes terres électorales, avec des programmes dont les différences sont parfois réduites.

 

Alain Destexhe et les listes Destexhe représentent la grande nouveauté de ce scrutin. L’ancien élu du MR, populaire à Bruxelles, a réussi à rassembler autour de lui des candidats partout en Wallonie. Il a notamment rallié Patricia Potigny, cette élue MR au Parlement wallon qui a fait perdre sa majorité au gouvernement MR-cdH. Son programme se base sur dix priorités dont la simplification de la gestion publique, l’exécution d’au moins la moitié des peines de prison ou encore la prolongation des centrales nucléaires.

 

Le Parti populaire est également présent avec des listes dans toutes les circonscriptions et même à l’Europe où la femme du président, Mischaël Modrikamen, occupe la tête de liste. Sur son site internet, le parti se présente comme le seul à avoir voté contre le pacte de Marrakech ou encore à avoir déposé une proposition de loi pour expulser immédiatement les djihadistes et les extrémistes. Le parti ne compte plus actuellement qu’un seul député fédéral, Aldo Caracci.

 

Autre parti, la Droite ou Droite citoyenne. Le parti a été fondé par Aldo-Michel Mungo, un dissident du Parti Populaire. La Droite se présente comme un parti « libéral, plus à droite » dit-il que le MR. Au cœur de son programme, une réduction drastique des structures et des dépenses de l’état, permettant une baisse de la fiscalité pour relancer l’économie. Parallèlement ce parti prône une réduction des allocations sociales qu’il estime être un gaspillage d’argent public. Autre volet important du programme du parti, l’immigration qu’il veut limiter.

 

Dans le Brabant wallon, on retrouve également la liste Turquoise. Une liste qui se veut citoyenne fondée par Vincent Granville. Un ancien de Défi qui a fait un très bref passage par les listes Destexhe avant de fonder son propre parti. Actuellement conseiller provincial indépendant dans le Brabant wallon, il présente une liste de quelques candidats uniquement dans cette province. Leur programme se concentre sur une douzaine de points dont une réduction drastique des impôts ou encore l’introduction du référendum pour la ratification des traités internationaux.

 

Enfin signalons aussi des listes déposées par Nation, Agir et les Belges d’Abord. Trois partis, au programme clairement d’extrême droite, qui se retrouveront également sur une partie des bulletins de votes francophones.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK