Au Portugal, 56% de l'électricité vient du renouvelable: l'exemple à suivre en Europe?

La politique climatique est l’un des enjeux des élections du 26 mai prochain. Pour faire baisser les gaz à effet de serre, les 28 Etats membres de l’Union européenne se sont engagés à ce que les énergies renouvelables représentent près d’un tiers de l’énergie utilisée en Europe d’ici 2030.

Certains pays sont mieux préparés que d’autres. C’est le cas du Portugal où 56% de l’électricité produite provient déjà d’une source renouvelable. Un chiffre qui peut même grimper jusqu’à 80% dans certaines régions du pays, comme dans la ville de Braga au nord du Portugal, l’une des pionnières dans l’utilisation de l’énergie verte.

Une démarche guidée par le pragmatisme

Dans cette grande usine de textile, implantée dans les faubourgs de la ville, les machines étirent, teignent et sèchent le coton. Une activité très gourmande en énergie. La facture d’électricité représente un tiers des coûts de l’entreprise. Pour rester compétitif, Herminio Pereira, le directeur général a fait le choix d’installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de son usine. L’énergie qu’ils produisent est deux fois moins chère que celle achetée sur le réseau électrique.

Conséquence, à Braga, près de 80% de l’électricité consommée provient d’une énergie renouvelable. Sous l’impulsion des pouvoirs publics, la ville se classe même dans le top 100 mondiales des métropoles les plus vertes.

« Nous avons installé des panneaux solaires sur les toits des écoles primaires de la ville, nous explique le maire de Braga, Ricardo Rio. Nous utilisons de plus en plus de bus électriques dans notre réseau de transport public et nous avons mis en place un guichet unique qui n’utilise que de l’énergie renouvelable. »

Le guichet unique, c’est là où les habitants de la ville peuvent obtenir tous leurs documents administratifs : permis de conduire, état civil, permis d’urbanisme... Tout se règle ici, avec une empreinte carbone minimale. Deux cents panneaux solaires installés sur les toits du parking des employés de la ville fournissent toute l’énergie nécessaire au fonctionnement de ce service. Grâce à cette installation, la ville économise quelque 150 euros par jour. Plus de 50.000 euros par an.

Eolienne et hydraulique, plutôt que photovoltaïque

Pourtant, ce n’est pas du soleil que provient la plus grande partie des énergies renouvelables du Portugal… Mais du vent et de l’eau. Avec 250 parcs éoliens implantés dans tout le pays et un vent qui souffle plus de 100 jours par an, l’énergie éolienne représente près de 23% de l’électricité consommée au Portugal. Tout comme l’énergie hydroélectrique. Deux cent vingt barrages produisent aussi 23% de l’électricité consommée dans le pays.

Un chiffre qui pourrait prendre de l’ampleur. A une centaine de kilomètres plus au nord se trouve le barrage d’Alto Rabagao. Là-bas, l’énergie hydroélectrique est couplée à un champ photovoltaïque flottant de la taille d’une moitié d’un terrain de football. Un projet test unique dont la production n’alimente qu’une centaine de foyers, mais qui a vocation à se développer à plus grande échelle.

« L’impact environnemental est microscopique, nous explique Miguel Patena, responsable des projets innovants chez Energias de Portugal (EDP). Nous utilisons les lignes électriques ou les transformateurs déjà existants, nous utilisons le réservoir du barrage, il n’y a pas de concurrence avec d’autres utilisations des terrains. Et si vous enlevez ces installations dans 20 ou 25 ans, il n’y aura plus aucune trace… il ne restera que de l’eau. »

Les premiers résultats de ce projet pilote sont intéressants. Le rendement de ces panneaux solaires flottants est de 5 à 10% plus important que celui des panneaux terrestres traditionnels. « Si cette technologie devient compétitive, nous pourrons la développer sur un autre projet de plus grande ampleur », ajoute Miguel Patena.

L’année dernière, pendant cinq jours, toute la consommation électrique du Portugal provenait d’une source d’énergie renouvelable. Un record mondial. Le pays veut encore aller plus loin en décuplant sa production d’énergie solaire d’ici 2030.

 

Suivez toute l’actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d’information européenne.

À l’occasion des élections européennes du 26 mai prochain, la RTBF vous propose un petit tour d’Europe. Chaque mardi, nous vous emmènerons dans un pays de l’Union : de la Grèce, au Portugal, en passant par la Pologne, la Suède, et les Pays-Bas, nous aborderons les grands thèmes de la campagne électorale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK