Registre de musulmans: un célèbre appui de Trump fait un parallèle avec la Deuxième Guerre mondiale

"Je dis simplement qu’il existe des précédents", a expliqué Carl Higbie
"Je dis simplement qu’il existe des précédents", a expliqué Carl Higbie - © DR - Capture d'écran

Durant la Seconde guerre mondiale, plus de 100 000 citoyens américains d’origine japonaise avaient été arrêtés, déplaces et emprisonnés dans des camps suite à l’attaque de l'armée japonaise sur Pearl Harbour.

Cet épisode est souvent cité parmi les pires violations des libertés fondamentales commises dans l’histoire des Etats-Unis. Des milliers de citoyens américains se sont ainsi vu emprisonner dans des conditions déplorables sans avoir commis le moindre méfait. Simplement en raison de leur origine. Les biens des familles emprisonnées avaient en outre été saisis, de nombreuses maisons détruites ou endommagées voire accaparées par d’autres.

"Une somme d’argent et des mots ne peuvent à eux seuls rattraper les années perdues et effacer les souvenirs douloureux. Ils ne peuvent pas non plus concrétiser pleinement la ferme résolution de notre nation à réparer les injustices et à défendre les droits individuels. Nous ne pourrons jamais complètement guérir les maux du passé mais nous pouvons nous positionner clairement en faveur de la Justice et reconnaître de graves injustices ont été infligées aux Américano-japonais durant la Seconde Guerre mondiale", avait d’ailleurs concédé le président George Bush (père) en octobre 1990 avant d’annoncer qu’une loi allait suivre pour que les victimes puissent obtenir des réparations.

Registre de musulmans : "Nous l’avons déjà fait auparavant avec les Japonais"

C’est pourtant à cet épisode de l’histoire des Etats-Unis que le porte-parole de Great America PAC for Donald Trump a fait appel pour justifier l’enregistrement systématique des immigrés musulmans dans des registres spécifiques. Une proposition du camp Trump qui justifie cette discrimination par la menace djihadiste. Une proposition qui risque de poser un problème de légalité et de compatibilité avec la Constitution

"Nous l’avons fait pendant la Seconde Guerre mondiale avec les Japonais", a dès lors avancé Carl Higbie ce mercredi dans l'émission 'The Kelly File' sur Fox News pour expliquer que les obstacles légaux n'étaient pas infranchissables.

"C’est justement le genre de propos qui effraient les gens, Carl", lui a alors fait remarquer la journaliste Megyn Kelly.

"Je dis simplement qu’il existe des précédents", a poursuivi Carl Higbie, commentateur bien connu des médias US, ancien soldat d’élite et qui pourrait jouer un rôle dans la future administration Trump.

"Vous ne pouvez pas citer les camps d’internement des Japonais pour (justifier) quoi que ce soit que le président élu puisse faire à l’avenir", lui a alors rétorqué la journaliste star de la chaîne d’info néoconservatrice.

Ce n’est pas la première fois que le camp Trump cite l’exemple de ces camps d'internement pour justifier de mesures que le président élu a annoncé vouloir prendre à l'encontre des musulmans.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK