Hillary Clinton, première femme désignée candidate à la Maison Blanche par les démocrates

Hillary Clinton a été officiellement désignée par ses pairs comme candidate démocrate à la Maison Blanche lors du deuxième jour de la convention du parti à Philadelphie. Après avoir obtenu le soutien de la majorité des délégués, elle a été nominée par acclamation après la demande de suspension de la procédure de décompte des votes par son rival Bernie Sanders.

"Hillary" entre dans l'histoire comme la première femme désignée par un grand parti pour concourir à la présidence des Etats-Unis.

Peu après 00h40 HB, l'ancienne secrétaire d'Etat a atteint le seuil des 2382 votes nécessaires pour être officiellement désignée candidate démocrate à la Maison Blanche.

Bien qu'elle ait obtenu le soutien de la majorité des délégués, le décompte des votes des quelque 5000 démocrates réunis pour leur convention à Philadelphie mardi soir s'est encore poursuivi quelques instants.

Son rival Bernie Sanders, sénateur du Vermont, a alors pris la parole pour recommander la nomination la sexagénaire dans un tonnerre d'encouragements.

"Je demande que la convention suspende la procédure, que le décompte des voix soit enregistré et qu'Hillary Clinton soit désignée candidate du parti démocrate pour la présidence des Etats-Unis", a-t-il lancé.

Les participants ont alors approuvé d'un "Yes" lancé en chœur la nomination d'Hillary Clinton, renouant avec l'unité du parti resté très divisé jusqu'à la convention.

C'est l'État du Dakota du Sud qui avait symboliquement apporté le nombre de votes nécessaires pour confirmer le soutien de la majorité du parti à Clinton reflétant le résultat des primaires.

Une étape historique pour les femmes

Hillary Clinton a réagi à sa désignation dans un message diffusé en clôture de la deuxième journée de la convention du parti à Philadelphie. Elle s'exprimait en direct depuis New York.

"Quelle journée et quelle soirée extraordinaires !", a-telle adressé aux 5000 délégués présents. "Nous venons d'asséner un coup sans précédent au plafond de verre" qui empêche les femmes d'accéder à des postes à responsabilités, a-t-elle ajouté.

Lorsqu'elle avait perdu l'investiture démocrate en 2008 face à Barack Obama, elle avait remercié ses sympathisants en évoquant les 18 millions de fissures qu'ils créées dans ce plafond de verre symbolique.

"Si des petites filles ont veillé ce soir pour regarder, je voudrais leur dire que je deviendrais peut-être la première femme présidente, mais que l'une d'entre vous sera la prochaine", a conclu la candidate de 68 ans, entourée de sympathisants et d'enfants.

Hillary Clinton avait d'ores et déjà réagi sur le réseau social Twitter en dédiant "ce moment à toutes les petites filles qui ont de grands rêves". Elle avait précédemment aussi tweeté les mots "histoire" et "plus fort ensemble", le slogan de la campagne.

Bernie Sanders a pour sa part déclaré que l'élection ne se résumait pas à élire un président, mais à transformer l'Amérique. "Les élections vont et viennent. Mais les révolutions politiques qui essaient de transformer notre société ne cessent jamais."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK