Georges Ugeux: "Si Trump devient président, les Etats-Unis entreront en récession"

Georges Ugeux
Georges Ugeux - © RTBF

Le belgo-américain Georges Ugeux, ancien vice-président de la Bourse de New York et professeur à la Columbia Law School se définit comme démocrate. A la veille de l’élection présidentielle américaine, il explique que "pour un Européen, être républicain c’est un peu l’équivalent de l’extrême-droite".

"Ce qui frappe dans cette élection, c’est que le programme n’a aucune importance" remarque Georges Ugeux. Au cours de la campagne, les deux candidats ont "passé du temps à s’envoyer de la boue d’un côté à l’autre, ce qui veut dire qu’on ne parle pas vraiment des problèmes. Nous avons d’énormes problèmes dans ce pays qui n’a plus la solidité qu’il avait il y a 10 ou 20 ans. A moment donné, il va falloir avoir le courage d’aborder ces problèmes. Comment Hillary Clinton ou Donald le feront-ils concrètement ? Nous n’en avons aucune idée".

Hillary Clinton a dit que, si elle est élue, elle agira dans la continuité de Barack Obama. Georges Ugeux a beaucoup observé la candidate démocrate lorsqu’elle était secrétaire d’État : "Elle a une capacité de gérer les crises de sang-froid, elle a encaissé tout ce que l’on peut encaisser. Elle est extraordinairement professionnelle et expérimentée. C’est la première fois qu’on a un président qui a été ministre", affirme-t-il, persuadé qu’Hillary Clinton sera élue.

"Ce type-là va être extraordinairement dangereux"

Le monde financier américain va majoritairement voter démocrate, semble-t-il : "Ce dont la finance à le plus horreur, c’est l’incertitude. Et Trump, c’est véritablement le saut dans l’inconnu avec un type qui peut pousser le bouton nucléaire. Pendant un certain temps mes amis républicains ont hésité, et puis ils se sont dit que ‘ce type-là va être extraordinairement dangereux’. Dès que Wall Street voit le danger, il change de camp".

Si le républicain Donald Trump, qui prône un retour au protectionnisme, voire à l’isolationnisme économique, est élu, que va-t-il se passer ? "On a commencé à le sentir : la semaine dernière des gens ont cru qu’il allait être élu et la Bourse s’est effondrée depuis 8 jours. Une baisse pendant 8 jours d’affilée, c’est très rare sur Wall Street. Ce qui va se passer, c’est un effondrement des marchés. Il va y avoir des ventes d’actifs en dollars par les banques centrales, y compris les Chinois ou les Japonais. Les taux d’intérêt vont monter, le déficit budgétaire va augmenter. Et si c’était le cas nous allons entrer en récession. Le fait que Trump soit président nous mettra en récession. N’oublions pas que les États-Unis sont extraordinairement dépendant du monde, nous avons 19,6 trillions de dollars de dette, 25% de cette dette est à l’étranger. Si ces gens-là commencent à se méfier et à vendre, vous voyez ce vers quoi on va…" conclut Georges Ugeux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK