Où Donald Trump a-t-il passé son temps en dehors de la Maison-Blanche ? (cartes interactives)

Survolez la carte avec votre souris ou votre doigt pour en savoir plus

Au cours de son mandat de président, Donald Trump s’est rendu dans presque tous les Etats américains. C’est dans le district de Columbia, où se trouve la ville de Washington et la Maison Blanche, qu’il a - forcément - séjourné le plus de temps. Le président des Etats-Unis y a passé quelque 1168 jours selon des calculs du site factba.se.

Suivent le Maryland (409 passages, parce que c’est là que se trouve l’Andrews Air Force Base par laquelle transite régulièrement le chef de l'Etat), la Floride (164 passages, là où il passe notamment ses congés dans sa résidence de Mar-a-Lago), la Virginie (127 passages, Etat qui abrite le Trump National Golf Club à Potomac Falls).


►►► À lire aussi : Trump s’indigne que ses sorties de golf soient traitées comme "un péché mortel"


Comme on le voit sur la carte ci-dessus, le président a aussi laissé de côté une poignée d’Etats entre 2016 et aujourd’hui. Ceux-ci se divisent en deux catégories :

  • Les Etats qu’il a gagnés lors de la campagne de 2016 et où il n'a pas jugé bon de revenir : Wyoming, Washington, Arkansas ;
  • Les Etats où il s’est rendu en vue du scrutin d’il y a quatre ans… mais où il ne l’a pas emporté face à Hillary Clinton : Oregon, Vermont, Massachussets et Rhode Island.

La comparaison entre la campagne de 2016 et celle de 2020 est difficile. Trump a certes multiplié les meetings, s’attirant souvent les critiques dans la mesure où il ne respectait pas les règles pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Mais il a aussi dû en annuler plusieurs après avoir été testé positif au virus.

Et dans le monde ?

Le site internet de l’Office of the Historian recense 32 visites à l’étranger du président Donald Trump. Sa première visite hors du territoire américain, il l’a fait en Arabie saoudite où il rencontre le roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud.

Le nouveau chef de l’Etat entame alors une tournée qui l’emmènera en Israël, en Palestine, en Italie et… en Belgique.


►►► À lire aussi : En attendant le président devant le palais royal à Bruxelles, "Welcome Mr Trump, can we take a picture ?"


Par la suite, le président Trump s’est rendu sur presque tous les continents, à l’exception de l’Afrique et de l’Océanie. Il n’a pas non plus mis les pieds sur le sol russe.

Il a cependant rencontré le président russe Vladimir Poutine, notamment lors d'une rencontre bilatérale en Finlande en juillet 2018. Une discussion au terme de laquelle Trump a été jugé trop "conciliant" par une partie de la classe politique américaine qui s'est inquiétée de la "faiblesse" affichée par le président des Etats-Unis.

Le milliardaire a par contre eu le regard tourné vers l’Asie, lors d’un mandat marqué par une guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Le monde entier se souvient aussi de sa rencontre avec le leader nord-coréen Kim Jong Un en juin 2019. "Je l’inviterais bien, sur-le-champ, à la Maison Blanche", avait alors déclaré Donald Trump. Une promesse qui ne s’est pas matérialisée depuis.


►►► À lire aussi : En matière de politique étrangère américaine, "Trump et Biden ont des objectifs communs, la différence est dans les moyens utilisés"


 

Survolez la carte avec votre souris ou votre doigt pour en savoir plus

Vidéo : paroles d'électeurs de Donald Trump à Miami (Texas)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK