Nouvelle défaite juridique pour Trump dans sa bataille contre les résultats de la présidentielle

Nouvelle défaite juridique pour Trump dans sa bataille contre les résultats de la présidentielle
Nouvelle défaite juridique pour Trump dans sa bataille contre les résultats de la présidentielle - © TASOS KATOPODIS - AFP

Un juge de l'Etat américain de Pennsylvanie a fermement rejeté samedi les allégations de fraude électorale portées par le président sortant Donald Trump, qui nie toujours sa défaite à l'élection présidentielle.

La décision de ce magistrat - dont le jugement est cinglant - ouvre la voie à la certification de la victoire du démocrate Joe Biden en Pennsylvanie, ce qui doit se produire lundi.

Alors que le temps presse pour l'investiture de Biden le 20 janvier, l'équipe de Trump s'est efforcée d'empêcher les Etats les plus disputés d'officialiser les résultats du scrutin, en plus de ses nombreux recours en justice qui ont jusqu'à présent échoué.

La certification des résultats par les Etats se fait normalement de manière routinière après chaque scrutin présidentiel. Mais le refus de Trump d'admettre sa défaite complique le processus.

Le juge Matthew Brann a écrit dans son jugement que l'équipe de Trump avait présenté "des arguments juridiques sans fondement et des accusations hypothétiques" dans sa plainte concernant le vote par correspondance en Pennsylvanie.

"Aux Etats-Unis d'Amérique, cela ne peut justifier la privation du droit de vote d'un seul électeur, et encore moins de tous les électeurs du sixième Etat le plus peuplé" du pays, écrit le magistrat, ajoutant: "Notre peuple, nos lois et nos institutions exigent plus" que cela.

Extraits de notre journal télévisé du 24 novembre :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK