L'autre enjeu des élections américaines : qui contrôlera demain le Congrès ?

Les électeurs américains ne choisissent pas uniquement leur président ce 3 novembre. Les élections parlementaires détermineront la marge de manœuvre du futur hôte de la Maison-Blanche.
Les électeurs américains ne choisissent pas uniquement leur président ce 3 novembre. Les élections parlementaires détermineront la marge de manœuvre du futur hôte de la Maison-Blanche. - © ANDREW CABALLERO-REYNOLDS - AFP

Ce 3 novembre, les Américains ne choisissent pas uniquement leur président, ils doivent aussi renouveler une bonne partie du Congrès, Chambre et Sénat, et parfois élire un gouverneur, un maire et se prononcer sur un référendum.

Le mandat du futur président, qu’il s’agisse de Joe Biden ou de Donald Trump, prendra un tour bien différent s’il bénéficie du soutien des deux chambres du parlement ou s’il doit composer avec une cohabitation parlementaire synonyme de procédures législatives négociées, longues et incertaines.

Chambre démocrate, Sénat républicain

La Chambre est actuellement contrôlée par les démocrates (232 députés sur 435) et le Sénat par les républicains (53 sénateurs sur 100). L’ensemble des sièges de la chambre sont renouvelés pour deux ans, tandis que 35 sièges du Sénat sont remis en jeu pour six ans.

Trump agit de plus en plus comme un repoussoir dans les banlieues traditionnellement conservatrices

Selon les sondages et les analystes, les démocrates devraient conserver, voire renforcer leur contrôle sur la Chambre. La plupart des sièges obtenus en 2016 et 2018 seraient confirmés et certaines banlieues républicaines basculeraient côté démocrate. “Trump agit de plus en plus comme un repoussoir dans les banlieues traditionnellement conservatrices”, selon l’expert David Wasserman, interrogé par Fox News. L’aile gauche du parti démocrate, actuellement incarnée par un quarteron de jeunes femmes (Alexandria Ocasio-Cortez, Ilhan Omar, Rashida Tlaib et Ayanna Pressley) pourrait effectuer une percée sur les bancs de Chambre des représentants.

Le Cook Political Report, l’un des sites de référence de la politique américaine, attribue 229 députés aux démocrates (232 selon le site 270 to win ci-dessous) auxquels s’ajouteront tout ou partie de 26 sièges disputés. La majorité démocrate de 218 sièges n’est a priori pas menacée.


Click the map to create your own at 270toWin.com

Cannabis récréatif

Mais le parti de Joe Biden parviendra-t-il à conquérir cette majorité au Sénat ? Il n’y a là que 35 sièges en jeu, dont 23 sont détenus par des républicains. L’écart actuel est certes faible (53-47), mais les jeux apparaissent serrés. Les candidats républicains pourraient être pénalisés par la généralisation du " vote homogène " : 80% des électeurs veulent cette fois voter pour le même parti à tous les niveaux de pouvoir, alors que le panachage est habituellement répandu. Ici aussi, la figure clivante de Donald Trump pourrait nuire aux candidats de son camp.

Dans 11 Etats, les électeurs choisiront également leur gouverneur et des élections locales se déroulent dans de nombreuses villes. Dans 32 Etats, les citoyens doivent se prononcer sur différents référendums. Plusieurs concernent la légalisation du cannabis récréatif. L’Arizona, le Montana, le New Jersey et le Dakota du Sud pourraient rejoindre les 11 Etats qui l’autorisent déjà.


Click the map to create your own at 270toWin.com

Biden-Trump : l'heure de vérité (JT du 03/11/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK