Élection présidentielle aux États-Unis : Donald Trump va encore visiter l’Arizona. Pourquoi cet État est-il si important pour lui ?

C’est une terre rouge. Au sens propre, comme au sens figuré. Bienvenue en Arizona où les paysages désertiques si particuliers deviennent rouges quand le soleil se couche. Rouge, c’est aussi la couleur du parti républicain. Et en Arizona, les candidats républicains à l’élection présidentielle américaine ont toujours gagné depuis… 1952. A une exception toutefois : en 1996, Bill Clinton avait eu les faveurs des habitants de cet Etat du sud-ouest. Ils ont préféré le président sortant, démocrate, au candidat républicain Bob Dole. Une courte brèche bleue dans cet état décidément bien rouge.

4 images
Les terres rouges de l’Arizona en fin de journée, près de la ville de Flagstaff. © GABRIEL BOUYS – AFP

Le clan Trump s’est souvent rendu en Arizona

Donald Trump sera donc ce lundi en Arizona pour deux meetings de campagne. Le premier à Prescott, le deuxième à Tucson. Il s’est déjà rendu plusieurs fois cette année dans le "Grand Canyon State" en tant que président et puis en tant que président-candidat. La dernière fois, c’était le 14 septembre pour un événement intitulé "Latinos for Trump", qui visait à convaincre la communauté latino-américaine de voter pour lui. Ces dernières semaines, les habitants de l’Etat ont aussi vu passer Donald Trump Jr., un des fils de Donald Trump qui participait à un événement pour soutenir son père. Sa fille Ivanka a aussi participé à un autre événement dans cet Etat. Personne chez les Trump ne doit oublier l’Arizona. Il faut dire que jamais dans l’histoire politique américaine un républicain n’a remporté la présidence en perdant en Arizona.

4 images
Le président des Etats-Unis, Donald Trump, assiste à un événement appelé "Latinos For Trump" le 14 septembre 2020 à Phoenix, Arizona. © Tous droits réservés

Un terrain conquis pour Donald Trump ?

On pourrait croire, a priori, que l’Arizona est un terrain conquis pour Donald Trump. Il avait d’ailleurs emporté les 11 grands électeurs d’Arizona en 2016, face à Hillary Clinton. Mais son avance était une des plus courte dans cet Etat pour un candidat à l’élection présidentielle avec 49,5% des voix pour Trump contre 45,4% pour Clinton. L’Arizona a connu, en quelques années, une évolution démographique importante. Beaucoup d’électeurs hispaniques se sont installés en Arizona et l’Etat connaît une urbanisation croissante, or les électeurs des villes sont traditionnellement plus démocrates. L’arrivée de nouveaux habitants venus d’Etat traditionnellement démocrates pourrait aussi influencer le résultat global dans l’Etat du Grand Canyon.

4 images
Des membres du mouvement "Arizona Republicans For Biden" manifestent à Phoenix, Arizona, le 16 octobre 2020. © ROBYN BECK – AFP

Les "Républicains pour Biden" en embuscade

Economie, immigration et situation sanitaire sont au cœur des préoccupations des électeurs de l’Arizona. Des cartes que les deux candidats à la présidentielle veulent chacun jouer. Les démocrates gagnent des points dans cet Etat depuis une vingtaine d’années et Joe Biden espère bien faire basculer ce bastion rouge le 3 novembre prochain. Il compte sur le soutien de certains républicains désabusés par la présidence de Donald Trump et réunis sous la bannière "Arizona Republicans for Biden". Ceux-là se mobilisent justement pour voter Biden en espérant faire pencher la balance, même si la démarche ne sera pas facile pour certains.

Joe Biden a aussi le soutien de plusieurs personnalités républicaines locales, comme Cindy McCain, l’épouse de l’ancien sénateur de l’Arizona et ancien candidat républicain à la présidentielle John McCain. Jusqu’à son décès en 2018, John McCain s’est toujours opposé à Donald Trump, ce qui ne plaisait pas du tout au président. Certains républicains se souviennent bien des attaques de Donald Trump à l’encontre de John McCain et cela influencera peut-être leur vote.

Joe Biden a fait la course en tête des intentions de vote, mais reste à savoir dans quelle mesure ce contexte influencera ou non de manière massive l’électorat de l’Arizona. La bataille fait rage en tout cas sur cette terre où Donald Trump mobilisera ses troupes ce soir encore pour tenter de faire mentir les sondages.

Donald Trump repart en campagne, dans notre JT du 10 octobre :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK