Antony Blinken, un francophone bientôt à la tête de la diplomatie américaine

Le président élu Joe Biden a nommé hier Antony Blinken comme secrétaire d’État, équivalent américain au poste de ministre des affaires étrangères. Antony Bliken a la particularité de parler couramment français. À onze ans, il a déménagé avec sa mère à Paris, il y sera scolarisé jusqu’à la fin de ses études secondaires.

Avec Antony Bliken à la tête de la diplomatie américaine, les Etats-Unis tournent le dos à la doctrine de Donald Trump "America First", l’Amérique d’abord. La correspondante de la RTBF à Washington Sonia Dridi a eu l’occasion d’interviewer ce nouveau secrétaire d’État il y a quelques mois. Antony Blinken lui affirmait : "Soit les Etats-Unis jouent le rôle du pays, ou d’un des pays, qui anime la construction des institutions internationales et qui gouverne les relations entre les états. Soit, nous ne les faisons pas, mais quelqu’un d’autre prendra ce rôle. Mais probablement pas d’une manière qui va faire avancer nos intérêts et nos valeurs américaines".

Antony Blinken est un fidèle de Joe Biden. Il a commencé à travailler auprès de lui il y a près de vingt ans, en tant que président du comité des affaires étrangères au Sénat. "Ce qui m’a frappé chez Joe Biden au moment de le rencontrer, c’est qu’il n’y a aucune différence entre l’homme public et l’homme privé", explique le démocrate. "L’homme que vous rencontrez au bureau est le même personnage qu’à la télévision, dans les débats, dans les discours. C’est ça que j’ai beaucoup apprécié. Il n’y a pas d’artifice." Quand Joe Biden a été nommé vice-président par Barack Obama, Antony Bliken l’a suivi à la Maison Blanche, notamment en tant que secrétaire d’État adjoint de 2015 à 2017.

Avec Antony Blinken à sa tête, la diplomatie américaine ne compte tout de même pas remettre en cause toutes les décisions prises sous Donald Trump sur le plan des affaires étrangères. L’ambassade américaine en Israël, par exemple, sera a priori maintenue à Jérusalem. "Faire marche arrière là-dessus n’a pas vraiment de sens pratique et probablement pas de sens politique", explique le secrétaire d’État nommé. "La question est de savoir si Joe Biden, en tant que président, pourra avancer sur l’idée d’une solution à deux états, qu’il y ait éventuellement des petits pas vers cette solution pour créer une atmosphère plus profitable à une nouvelle négociation."

S'il est confirmé par le Sénat, Antony Blinken succédera à Mike Pompeo le 20 janvier prochain. Leurs deux équipes devraient prochainement commencer à collaborer puisque le président sortant américain Donald Trump a ordonné à son administration d’entamer les protocoles de transition vers une administration sous le président élu Joe Biden.

 

Matin Première, le dossier de la rédaction : Qui est Antony Blinken, futur Secrétaire d'Etat ?

Sonia Dridi brosse le portrait d'Antony Blinken dans Matin Première. Il y a quelques mois, elle avait pu l'interviewer en français. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK