Réfugiés: après les attentats à Paris, Varsovie "ne pourra pas" accepter de relocalisation

"Les décisions, que nous avons critiquées, du Conseil européen sur la relocalisation des réfugiés et immigrés vers tous les pays de l'UE ont toujours la force de droit européen", a reconnu M. Szymanski
"Les décisions, que nous avons critiquées, du Conseil européen sur la relocalisation des réfugiés et immigrés vers tous les pays de l'UE ont toujours la force de droit européen", a reconnu M. Szymanski - © CSABA SEGESVARI - AFP

Après les attentats de Paris, la Pologne ne pourra pas respecter les accords européens de relocalisation d'immigrés, a déclaré samedi Konrad Szymanski, futur responsable aux Affaires européennes dans le gouvernement conservateur en cours de formation à Varsovie.

"Les décisions, que nous avons critiquées, du Conseil européen sur la relocalisation des réfugiés et immigrés vers tous les pays de l'UE ont toujours la force de droit européen. (Mais) après les événements tragiques à Paris nous ne voyons pas la possibilité politique de les respecter", a déclaré M. Szymanski sur le site internet de droite wPolityce.pl.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK