Plus de 4 500 réfugiés secourus au large de la Libye

Plus de 430 000 migrants et réfugiés ont traversé la Méditerranée depuis janvier, et près de 2750 y ont laissé la vie ou sont portés disparus.
Plus de 430 000 migrants et réfugiés ont traversé la Méditerranée depuis janvier, et près de 2750 y ont laissé la vie ou sont portés disparus. - © "Leaving Libya" Flickr/Salvatore Barbera

Plus de 4500 migrants tentant la traversée vers l'Europe depuis les côtes libyennes ont été secourus samedi au cours de 21 opérations de sauvetage, ont annoncé les garde-côtes italiens.

Selon Simon Burroughs, coordinateur des missions de secours de MSF, parmi les rescapés figurent des Erithréens, des Nigérians, des Somaliens, des Libyens, des Syriens et des Africains originaires de l'est du continent africain. Au cours des 21 opérations qui se sont déroulées à quelque 30 et 40 milles nautiques de la côte libyenne, les équipes de secours ont récupéré les passagers de neuf bateaux et 12 canots.

Le corps d'une femme a également été retrouvé. Les opérations ont notamment été menées par un navire des forces navales italiennes, le bateau Bourbon Argos de MSF, un navire croate menant sa mission dans le cadre de l'agence européenne Frontex, un navire britannique et un autre allemand opérant dans le cadre de la mission Eunavfor et les gardes-côtes italiens.

Plaque tournante de l'immigration vers l'Europe

Le navire de garde-côtes Dattilo a récupéré 1137 personnes de deux bateaux, tandis que le Corsi secourait 137 personnes d'un canot pneumatique en train de se dégonfler, dans lequel a été retrouvé le corps d'une femme, et 231 personnes ont été sauvées alors que leurs deux canots pneumatiques étaient en difficulté, ont indiqué les gardes-côtes.

Une centaine de migrants, d'origine africaine, avaient déjà été secourus vendredi au large de la Libye. Sept cadavres dont celui d'un enfant faisant partie du même groupe avaient également été repêchés, selon les garde-côtes libyens. La Libye, avec ses 1770 km de côtes, est devenue une plaque tournante de l'immigration clandestine vers l'Europe.

Les passeurs profitent du chaos régnant dans le pays miné par les violences et divisé entre deux gouvernements rivaux, avec notamment l'absence de contrôle aux frontières. L'île italienne de Lampedusa n'est située qu'à quelque 300 km des côtes de la Libye.

Plus de 430 000 migrants et réfugiés ont traversé la Méditerranée depuis janvier, et près de 2750 y ont laissé la vie ou sont portés disparus, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK