Méditerranée: de nombreux migrants disparus, leur canot en difficulté

Des migrants à Lampedusa (archive)
Des migrants à Lampedusa (archive) - © AFP

Des migrants secourus mardi sur un canot à moitié submergé au large de la Libye ont fait état d'une soixantaine de disparus, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) qui leur a parlé à leur arrivée sur l'île italienne de Lampedusa.

Un canot dégonflé et submergé

Mardi après-midi, un hélicoptère de la marine italienne inspectant la zone a repéré un canot pneumatique en partie dégonflé et submergé, et a immédiatement largué des radeaux de survie pour les dizaines de migrants encore entassés sur l'embarcation, a expliqué la marine.

Arrivé peu après sur les lieux, la corvette "Fenice", qui venait de porter secours à 119 migrants à bord d'un autre canot, a secouru 52 personnes sur les lieux.

Deux autres migrants, accrochés à un baril, ont été repérés par un hélicoptère et hélitreuillés. Sur les images diffusées mercredi matin par la marine, ces deux hommes ayant survécu ensemble plusieurs heures dans l'eau ne se sont pas lâchés une fois à bord de l'hélicoptère.

L'OIM a pour sa part fait état de 54 personnes secourues dans un premier temps et arrivées dans la nuit à Lampedusa, l'île italienne la plus proche des côtes africaines, et de trois survivants repêchés ensuite.

De nombreux disparus

Selon les premiers éléments fournis par les survivants à un représentant de l'OIM à Lampedusa, il y avait entre 117 et 120 personnes à bord du canot, tous originaires d'Afrique subsaharienne (Ghana, Mali, Nigeria, Cameroun...).

Il n'y avait pas d'enfant à bord, mais 32 femmes, dont moins d'une quinzaine figurent parmi les survivants.

Selon la marine italienne, aucun appel de détresse n'avait été lancé depuis le canot en perdition. Si l'hélicoptère n'avait pas patrouillé dans la zone, il aurait pu couler sans laisser de trace.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK