L'Allemagne reprend en charge des demandeurs d'asile arrivés en Belgique

L'Allemagne reprend en charge des demandeurs d'asile arrivés en Belgique
L'Allemagne reprend en charge des demandeurs d'asile arrivés en Belgique - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

L'Allemagne va reprendre en charge un groupe de 165 demandeurs d'asile présents chez nous. Il s'agit de réfugiés qui ont demandé l'asile en Belgique, mais qui s'étaient d'abord enregistrés outre-Rhin. C'est le résultat de mois de négociations entre les deux pays. Theo Francken (N-VA), le Secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration, a officialisé la nouvelle ce matin sur la VRT.

La discussion tournait au départ sur 350 personnes, des réfugiés syriens et afghans pour l'essentiel. Selon les autorités belges, ils venaient d'Allemagne et devaient y retourner pour y introduire leur demande d'asile.

Les autorités belges se sont montrées très à cheval sur l'application stricte des accords de Dublin, en vertu desquels les demandeurs d'asile doivent introduire effectivement leur demande dans le pays européen où ils ont été enregistrés la première fois. En clair : le premier pays de l'Union où le réfugié a mis le pied devient le responsable de l'examen de la demande d'asile.

Problème d'enregistrement

Sauf que l'Allemagne, qui a largement ouvert ses portes pour l'accueil en période d'exode massif, ne l'entendait pas forcément ainsi, confirme Theo Francken. Celui-ci évoque un problème d'enregistrement des empreintes digitales et le fait que l'Allemagne contestait donc le passage de ce groupe de réfugiés.

Après des mois de négociations complexes, Berlin a finalement accepté de reprendre 165 des demandeurs concernés sur 350. 85 d'entre eux sont déjà repartis, le reste va suivre rapidement. Ces négociations ont été menées en collaboration avec les Pays-Bas, concernés par le même problème avec 900 demandeurs d'asile. L'Allemagne a accepté d'en reprendre la moitié.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK