François De Smet: "C'est Paris tous les jours en Syrie depuis 4 ans"

François De Smet est le directeur du Centre fédéral migration, rebaptisé Myria. Il s'exprimait à propos du risque de stigmatisation des réfugiés après les attentats de Paris dans l'émission spéciale de Soir Première en radio.

1 sur 200 000

"On compte à peu près 200 000 personnes fuyant la Syrie, qui ont obtenu un passeport et un accès au territoire européen... Est-ce qu'on veut signifier que parce qu'on aurait, peut-être, un cas (de terrorisme) sur ces 200 000, il faudrait fermer les frontières à des gens qui fuient exactement ce qui est en train de se passer à Paris depuis 2 jours? Juste un petit rappel, la guerre en Syrie, c'est entre 100 et 150 personnes qui meurent chaque jour. C'est Paris tous les jours en Syrie depuis 4 ans" précise François De Smet.

Le détenteur du passeport syrien découvert près du corps d'un des auteurs des attentats de Paris a été enregistré en tant que réfugié dans plusieurs pays européens le mois dernier, ont annoncé les autorités françaises. Mais François De Smet se dit perplexe. "Ça commence à faire beaucoup de terroristes qui se promènent avec leurs documents d'identité avant de commettre un attentat. On sait qu'il y a un fort trafic de faux documents. Madame Taubira a dit hier que pour elle, c'était un faux... En Serbie, on a retrouvé le même passeport avec la même photo. Soyons prudents".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK