Demandes d'asile: 150 personnes refusées ce mardi par l'Office des étrangers

L'afflux de demandeurs d'asile à l'Office des étrangers était moins important ce mardi. Deux cent cinquante personnes ont été reçues, tandis que 150 autres ont été priées de se représenter mercredi, a indiqué le porte-parole de l'Office des étrangers, Geert De Vulder.

Lundi matin, près de 1000 personnes attendaient l'ouverture de l'Office des étrangers. Quelque 200 personnes refusées devaient se représenter ce mardi, 200 autres doivent revenir mercredi et 70 jeudi.

Les 200 demandeurs d'asile qui avaient été priés lundi de se représenter ce mardi ne sont pas tous venus, ce qui a permis à l'Office des étrangers de traiter de nouveaux dossiers.

La priorité a été donnée aux jeunes familles et aux personnes âgées et malades. Les 150 personnes refusées ce mardi ont reçu une lettre leur enjoignant de se représenter mercredi, conjointement avec les 200 demandeurs d'asile refusés lundi et priés de revenir mercredi.

Vingt-neuf nouveaux collaborateurs ont rejoint l'Office des étrangers ce 1er septembre, dont 20 seront chargés de l'asile et de la migration. "Ils devront assurer le suivi des dossiers afin de résorber l'arriéré", précise Geert De Vulder.

Le cabinet de Theo Francken, le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration, entend par ailleurs trouver des solutions pour les migrants contraints d'errer dans le quartier de la gare du Nord, dans l'attente d'être reçus à l'Office des étrangers. 

La Ville de Bruxelles va installer un abri d'urgence

Face à l'afflux de demandeurs d'asile aux portes de l'Office des Etrangers, la Ville de Bruxelles a décidé d'installer à partir de mercredi des tentes ouvertes faisant fonction d'abri d'urgence ainsi que de l'équipement sanitaire provisoire, a annoncé le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Yvan Mayeur.

Le service fédéral ne parvient à gérer l’afflux de réfugiés, ce qui a pour conséquence que des centaines d'entre eux dorment dans des campements de fortune dans les parcs alentours, dans l'attente de voir leurs demandes enregistrées.

"Nous posons un acte humanitaire en urgence. Il s'agit d'une mesure temporaire. Il ne s'agit pas de nous substituer au fédéral qui est, rappelons-le, en charge de cette problématique. Nous l'invitons d'ailleurs à prendre ses responsabilités en la traitant dans son ensemble", a expliqué le bourgmestre de la Ville de Bruxelles.

Yvan Mayeur a précisé avoir reçu une proposition du SPF Intérieur portant sur la mise à disposition de tentes. Mais il l'estime insuffisante. Pour lui, le gouvernement fédéral doit gérer plus largement la situation en amont de la demande d'asile.

Déplorant la situation inacceptable pour les réfugiées eux-mêmes, susceptible de créer des tensions avec les riverains et intenable pour les forces de police devant régulièrement intervenir pour calmer les esprits et gérer les files d'attente, le bourgmestre a chargé le Samusocial et Médecins du monde d'assurer l'installation et la gestion du dispositif d'abri d'urgence et de sanitaires provisoires. Cette mission sera encadrée par le CPAS, la police et l'asbl Bravvo.

Une évaluation sera faite au terme de la première semaine. La Ville pourrait décider de prolonger cette mission, en fonction de la situation, mais le bourgmestre a souligné que cet aménagement n'avait pas vocation à s'inscrire dans la durée.

Nouvelles permanences médicales assurées par Médecins du Monde

Médecins du Monde proposera une permanence médicale mercredi, vendredi et dimanche soirs de 19h00 à 22h00 en face de l'Office des Étrangers, non loin à la gare du Nord à Bruxelles. Médecins du Monde avait déjà assuré une consultation mobile dimanche et lundi derniers.

Un "médibus" - cabinet de consultation mobile - apportera une assistance médicale et des soins préventifs aux demandeurs d'asile. Deux infirmiers, des bénévoles et un traducteur arabe seront ainsi mobilisés.

"Les patients présentant des symptômes plus graves seront dirigés et accompagnés vers notre centre de soins permanent ou vers un hôpital", souligne le communiqué.

Outre les soins médicaux, Médecins du Monde distribue également de l'eau, du café voire des tentes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK