577 307 demandeurs d'asile depuis janvier en Allemagne

577 307 demandeurs d'asile depuis janvier en Allemagne
577 307 demandeurs d'asile depuis janvier en Allemagne - © TOBIAS SCHWARZ - AFP

L'Allemagne a dénombré 577 307 nouveaux candidats à l'asile entre janvier et septembre, dont plus du tiers en provenance de Syrie, selon un recensement du ministère de l'Intérieur présenté mercredi comme pouvant être sujet à erreurs et omissions.

Ce chiffre, alors que le pays attend 800 000 à un million de demandes d'asile sur l'ensemble de l'année, soit quatre à cinq fois plus que l'an dernier, correspond aux arrivants enregistrés en 2015 dans le système de répartition des migrants à travers les Etats-régions allemands, a précisé la même source.

Le ministère de l'Intérieur a admis par le passé avoir du mal à tenir un décompte précis du nombre de migrants arrivés en Allemagne, certains refusant de s'enregistrer, d'autres entrant dans le pays dans la clandestinité.

Dans le détail, les autorités ont enregistré 197 843 nouveaux arrivants venus de Syrie, 66 311 Albanais, 51 643 Afghans, 46 790 Irakiens et 32 258 Kosovars. Les Syriens, Afghans et Irakiens ont de grandes chances d'obtenir l'asile, quand celles des migrants des Balkans sont quasi inexistantes.

Pour le seul mois de septembre, le pays a recensé 163 772 candidats à l'asile, venus pour moitié de Syrie. Suivent l'Irak, l'Afghanistan, l'Albanie et le Pakistan, témoignant de la forte accélération de l'afflux de réfugiés depuis l'été ainsi que du recul relatif des arrivées en provenance des Balkans.

Les autorités de Bavière, porte d'entrée des réfugiés dans le pays, avaient de leur côté dénombré "270 000 à 280 000 migrants illégaux" pour la même période, soit plus que pour toute l'année 2014, sans que les autorités fédérales ne confirment ni ne démentent.

La Bavière a compté les passages de frontières illégaux et non le nombre de personnes souhaitant demander l'asile comme le fait le ministère de l'Intérieur.

La chancelière Angela Merkel ne cesse de rejeter l'idée d'une "limite supérieure" pour le nombre de demandeurs d'asile admis dans le pays, malgré les pressions croissantes d'une partie du camp conservateur en ce sens, en particulier en Bavière.

Son gouvernement a néanmoins prévu un durcissement des règles et conditions d'asile pour limiter l'attrait de l'Allemagne, destination privilégiée des hommes, femmes et enfants lancés dans un éprouvant périple pour fuir la guerre ou la misère.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK