3000 réfugiés sauvés au large de la Libye selon les gardes-côtes italiens

Des migrants à bord du bateau "Aquarius" de l'ONG SOS Méditerranée, après une opération de sauvetage au large de la Libye le 24 mai 2016
Des migrants à bord du bateau "Aquarius" de l'ONG SOS Méditerranée, après une opération de sauvetage au large de la Libye le 24 mai 2016 - © GABRIEL BOUYS

3000 migrants ont été secourus au large de La Libye mardi, ont déclaré les gardes-côtes italiens, ce qui porte à 5600 le nombre de migrants sauvés au cours des dernières 48 heures.

En comptant ces derniers sauvetages, effectués grâce à 23 opérations différentes, 37 000 personnes sont arrivées dans les ports du sud de l'Italie depuis le début de l'année.

Les gardes-côtes, des navires de l'opération européenne Sophia et de l'agence frontalière Frontex, un navire de l'ONG SOS Méditerranée et deux remorqueurs d'une plate-forme pétrolière voisine ont participé à ces opérations de sauvetage.

Tous les moyens de secourisme de la zone ont été déployés, selon les gardes-côtes.

Aucune indication sur les nationalités des migrants secourus n'était encore disponible mardi soir. Depuis le début de l'année, la majorité des arrivants en Italie viennent d'Afrique subsaharienne. Les autorités affirment en effet que les réfugiés du Moyen-Orient ne semblent pas encore dévier par la route libyenne pour entrer en Europe malgré les restrictions instaurées sur les îles grecques.

"Les arrivées en 2016 sont a peu près équivalentes à celles de 2015", a déclaré dans un tweet Flavio di Giacomo, porte-parole en Italie de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), avant le dernier bilan des gardes-côtes.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK