Enfant illégitime de Trump? CNN publie le contrat signé entre un ex-employé et un groupe de presse

Un ancien portier de la Trump Tower vient d'être libéré d'un contrat de confidentialité, signé en 2015 avec le groupe de presse AMI, qui publie notamment le tabloïd National Enquirer. Ce tabloïd avait fait parler de lui en avril de l'année dernière suite aux révélations selon lesquelles il avait recueilli, payé une clause de confidentialité, puis enterré une information concernant un enfant illégitime de Donald Trump. Le président américain serait le père d'un enfant né à la fin des années 80, une fille qu'il aurait eue avec une ancienne employée.

L'ex-employé de la Trump Tower, Dino Sajudin, tiendrait l'information de personnes travaillant directement avec Donald Trump, dont son chef de la sécurité, Matthew Calamari. Intéressé, le groupe de presse AMI aurait alors proposé à Dino Sajudin 30.000 dollars pour l'exclusivité de l'information… qui ne sera jamais publiée.

Contrat de confidentialité... pour enterrer l'information

Aujourd'hui, CNN publie les documents qui lient l'ex-employé et le groupe de presse, dont le patron, David Pecker, est... un proche de Donal Trump. La publication de ces documents qui mentionnent que la "source fournira à AMI des informations concernant l'enfant illégitime de Donald Trump" précise aussi le montant de l'exclusivité: le groupe s'engage à verser 30.000 dollars à la publication. 

Selon le reporter Ronan Farrow, auteur de l'enquête du New Yorker qui avait révélé l'existence de cet accord, AMI userait régulièrement d'une pratique appelée le "catch-and-kill": le fait de s'assurer les droits d'un témoignage avec l'intention de ne jamais le publier. Le patron d'AMI, David Pecker, en aurait fait bénéficier Donald Trump à plusieurs reprises. À l'époque, AMI qualifie l'histoire de Sajudin de "non crédible" et a nié tout lien entre l'histoire et Trump et son avocat personnel de l'époque, Michael Cohen. Mais pourquoi alors payer une claude de confidentialité de 30.000 dollars si l'histoire est jugée peu crédible ?

Pecker immunisé par la justice dans l'enquête contre Trump 

Le timing de la publication de ce contrat est particulièrement délicat pour Donald Trump. Allen Weisselberg, directeur financier de la Trump Organization, a reçu cette semaine l'immunité pour son aide dans une enquête fédérale liée au président, selon plusieurs médias américains. Son immunité lui a été accordée en échange d'informations dans le cadre de l'enquête sur deux paiements effectués par Michael Cohen, ex-avocat personnel du président, pour faire taire deux maîtresses supposées de Donald Trump.

Mais il ne serait pas le seul à bénéficier de cette immunité. Des procureurs fédéraux ont garanti à David Pecker, le PDG du groupe de presse AMI, "une immunité pour avoir donné des informations sur Michael Cohen et le président", écrit le Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier.

Ces immunités obtenues par deux proches de Trump et la publication de ces documents confidentiels accentuent la pression sur le président américain, manifestement sur la défensive depuis que Michael Cohen s'est retourné contre lui de façon spectaculaire. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK