"Nous commencerons à deux", déclarent MR et cdH, en laissant la porte ouverte

Les présidents du cdH et du MR se sont exprimés ce jeudi en début de soirée après qu'Ecolo a quitté les négociations, jugeant insuffisantes les avancées en matière de bonne gouvernance. Libéraux et humanistes se mettront au travail "dès demain" (ce vendredi), à 9h30, pour la constitution de nouvelles majorités en Région wallonne, en Région Bruxelles-Capitale et en Fédération Wallonie-Bruxelles, ont-ils annoncé.

"Il est temps de passer à une séquence nouvelle avec une porte qui reste largement ouverte à tout un chacun", a d'abord déclaré Benoît Lutgen (cdH).

"Les trois semaines passées ont été constructives. Nous traduirons les avancées sur la gouvernance dans des textes", a quant à lui indiqué Olivier Chastel (MR).

"On doit se soucier de l'état de la Wallonie. On s'engage à travailler dès demain matin sur l'avenir des trois entités", a poursuivi le libéral.

"Nous restons ouverts à Ecolo et DéFI pour constituer des majorités larges."

MR et cdH invitent néanmoins les autres formations politiques qui le souhaitent à les rejoindre, s'adressant nommément à Ecolo et DéFI.

"Plus nombreux nous sommes autour de la table, plus nous pourrons résoudre les problèmes des francophones. Nous commencerons à deux."

"Ce n'est pas une question d'arithmétique. On veut d'abord travailler sur un projet global pour les francophones et rester ouverts."

"La porte est ouverte à toutes les idées. On l'a fait sur la gouvernance. Cela doit se faire aussi sur les enjeux socio-économiques."

"Nous restons ouverts à Ecolo et DéFI s'ils veulent nous rejoindre pour constituer des majorités larges."

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir