Négociations fédérales : le Roi désigne Paul Magnette et Alexander de Croo co-formateurs

Négociations fédérales : le Roi désigne Paul Magnette et Alexander de Croo co-formateurs
Négociations fédérales : le Roi désigne Paul Magnette et Alexander de Croo co-formateurs - © Tous droits réservés

La Roi a donc désigné Paul Magnette (PS) et Alexander De Croo (Open VLD) co-formateurs du prochain gouvernement fédéral belge. Ils ont accepté cette mission et feront rapport au Roi le 28 septembre.

C’est donc un duo qui est chargé de chapeauter la suite des négociations. Les noms de Paul Magnette et de Alexander De Croo ne sont pas vraiment une surprise. Mais ce duo montre qu’il reste encore pas mal de chemin à parcourir, et bien des écueils à surmonter. Il va falloir s’accorder sur le nom d’un chef d’équipe, le nom d’un Premier ministre, pour cette nouvelle majorité, ainsi que sur la répartition des postes ministériels. Et visiblement les esprits n’étaient pas encore mûrs pour trancher cette question dès aujourd’hui et pour désigner un seul formateur.


►►► À lire aussi : Un de ces deux hommes sera Premier ministre : pourquoi avoir choisi Paul Magnette et Alexander De Croo ? (portraits)


Un peu plus tôt, Egbert Lachaert et Conner Rousseau avaient présenté au Roi leur rapport. Avec en poche, un texte de compromis, sur lequel le président du MR avait marqué son accord un peu plus tôt. Il aura fallu une soirée hier et une journée de réunions bilatérales aujourd’hui pour en arriver là, après les tensions de ce week-end, provoquées par Georges-Louis Bouchez.

Les deux préformateurs ont donc travaillé à une note de synthèse et de compromis qui aura finalement été acceptée par le président des libéraux francophones en milieu d’après-midi. Une note reprenant les priorités de chacun et dressant le contour d’un programme de gouvernement. La confiance est donc de retour dans ces négociations pour la formation d’une nouvelle majorité Vivaldi (PS, SP.a, MR, Open VLD, Ecolo-Groen et CD&V).

"La confiance a été rétablie", c’est ce qu’ont déclaré à leur sortie du Palais les deux ex préformateurs. " Nous avons beaucoup travaillé ces deux derniers jours, pour rétablir cette confiance et enfin construire un gouvernement dans ce pays, après 15 mois " a brièvement expliqué Egbert Lachaert, le président de l’Open VLD.

Conner Rousseau, le président du Spa a de son côté souligné que "l’important n’était pas le nombre de fois où l’on tombait, mais bien le nombre de fois où l’on se relevait".

Les négociations vont donc maintenant entrer dans une nouvelle phase, celle de la formation d’un gouvernement.

Le temps presse, les 7 partis de la Vivaldi se sont engagés la semaine dernière à présenter leur accord de gouvernement le 1er octobre prochain à la Chambre.

Négociations au fédéral, sujet du JT du 22/09/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK