Crise gouvernementale: pour Ecolo, "Charles Michel reçoit la monnaie de sa pièce"

"Par son manque de fermeté, Charles Michel a permis à la N-VA de mettre en oeuvre sa stratégie de chaos", ont déclaré les co-présidents d'Ecolo.
"Par son manque de fermeté, Charles Michel a permis à la N-VA de mettre en oeuvre sa stratégie de chaos", ont déclaré les co-présidents d'Ecolo. - © BRUNO FAHY - BELGA

L'épisode de crise gouvernementale auquel la Belgique est confrontée sonne l'échec du gouvernement fédéral, mais aussi du MR et de Charles Michel, ont affirmé ce mardi soir les co-présidents d'Ecolo, Zakia Khattabi et Jean-Marc Nollet. Le parti a plaidé pour une adoption "sans réserve" par le parlement du Pacte des migrations de l'ONU et pour une présence de la Belgique à Marrakech sur base de ce vote. "Le pays doit montrer qu'il est du bon côté de l'histoire", a ajouté Ecolo.

"Par son manque de fermeté, Charles Michel a permis à la N-VA de mettre en oeuvre sa stratégie de chaos", ont expliqué les co-présidents écologistes.

À leurs yeux, "les recadrages n'ont servi à rien, sauf à mettre à mal la démocratie, l'état social et les libertés".

Ce qui se passe actuellement n'est qu'un juste retour des choses

De son côté, la N-VA déploie un opportunisme électoral sur le dos de l'intérêt général en lançant une campagne destinée à distraire l'opinion des vrais défis aux rangs desquels le défi climatique, a ajouté Ecolo.

"Pour un gouvernement qui a fait de la division un moteur, ce qui se passe actuellement n'est qu'un juste retour des choses. Celui-ci ne s'est pas montré en mesure de faire des choix clairs en matière de transition énergétique, de changement dans le 'tout à la voiture' et de politique sociale et fiscale redistributive", jugent les écologistes.

"Après s'être aligné pendant quatre ans et demi sur la N-VA, Charles Michel reçoit à présent la monnaie de sa pièce", conclut le parti.

Pour Ecolo, la Belgique doit dès demain matin exprimer de façon claire son soutien au Pacte des Migrations, un cadre multilatéral nécessaire pour construire un début de solution humaine et solidaire au phénomène migratoire qui impacte le monde entier.

"L'enjeu, c'est la recherche de solutions dignes, humaines et efficaces pour les centaines de milliers de personnes, femmes, hommes et enfants contraints à la migration dans le monde ", concluent Zakia Khattabi et Jean-Marc Nollet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK