Une ONG placarde les visages de lobbyistes "criminels du climat" dans Paris

L'ONG Avaaz a pris pour cible ce lundi sept "lobbyistes" accusés, selon elle, de travailler à "affaiblir" les tentatives pour finaliser un accord ambitieux à la fin de la semaine à la Conférence de l'ONU pour le Climat à Paris.

Les militants de l'ONG ont annoncé avoir collé un millier d'affiches dans Paris, à proximité de grands hôtels où les grandes délégations ont pris leurs quartiers, et distribué des tracts au niveau des stations de métro menant au Bourget, où se tient la COP21.

Des affiches et des tracts où apparaissaient les visages de ces "lobbyistes" des "énergies sales" comme le charbon, accrédités à la COP21 et ciblés par l'ONG, en témoigne la vidéo ci-dessus.

"Les empêcher de détruire notre avenir"

"Le monde exige que l'on s'engage sur la voie d'un avenir basé sur 100% d’énergies renouvelables lors du Sommet sur le climat de Paris. Mais un groupe de criminels du climat est en train d’essayer de couler cet accord, écrit l'ONG sur son site Web, où elle dresse un C.V. de chacun de ces lobbyistes. Leurs stratégies sont différentes, mais leur but demeure le même : détourner l'attention des objectifs de réduction d'émissions de gaz à effet de serre et maintenir les énergies fossiles au centre du développement humain."

"Certains d'entre eux prétendent qu’il faut dépenser plus pour le charbon - la plus polluante des sources d'énergie. La plupart sont payés par des compagnies des énergies fossiles comme Exxon pour saborder toute action en faveur du climat. Certains d'entre eux ont lancé de violentes attaques publiques contre des scientifiques spécialistes du climat, entre autres."

Nom, photo, biographie... Tout est compilé dans un dossier contenant aussi, annonce Avaaz, des "informations confidentielles (PDF en anglais, ndlr) concernant leurs activités, afin de faire toute la lumière sur leurs petits arrangements et les empêcher de détruire notre avenir".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK