Un détournement massif de pubs pour dénoncer ces "faux" sponsors de la COP21

Le collectif d'artistes Branditism a détourné près de 600 panneaux publicitaires à l'occasion de l'ouverture de la COP21
11 images
Le collectif d'artistes Branditism a détourné près de 600 panneaux publicitaires à l'occasion de l'ouverture de la COP21 - © Branditism

Depuis le vendredi 27 novembre, les badauds de Paris peuvent admirer des pubs peu conventionnelles dans les rues de la capitale... Les panneaux publicitaires affichent des publicités détournées par le collectif d'artistes Brandalism. Le but est de dénoncer les grands groupes industriels qui supportent la COP21 tout en continuant à polluer en toute impunité. Le groupe pétrolier Total, Volkswagen et même l'ONU, notamment, en prennent pour leur grade.

En tout, près de 600 fausses publicités sont dispersées un peu partout dans la capitale. Dans un communiqué, Branditism annonce qu'ils reprennent "possession des espaces publicitaires car nous voulons dénoncer le rôle que la publicité joue en faisant la promotion d'un consumérisme insoutenable. L'industrie publicitaire nourrit nos désirs pour des produits qui reposent sur l'exploitation des énergies fossiles et qui ont un impact direct sur le changement climatique. De même que pour les négociations climatiques et les événements parallèles sponsorisés par les grandes entreprises, la publicité en extérieur permet aux plus riches de s'assurer que leur voix soit entendue au-delà de toutes les autres". 

Le collectif va même plus loin en dénonçant l'attitude du gouvernement français qui a annulé toutes les manifestations citoyennes liées à la COP21. Bill Posters, qui a participé au projet, déclare: "Suite aux événements tragiques du 13 novembre à Paris, le gouvernement a choisi d'interdire les mobilisations de la société civile, mais les événements des grandes entreprises sont maintenus".

Toutes les œuvres d'art ont été placées dans des espaces publicitaires JCDecaux, lui aussi sponsor de la Conférence pour le Climat. Elles ont été réalisées par 80 artistes originaires de 19 pays. Branditisme est un collectif qui existe depuis 2012, en révolte contre "le contrôle de l'espace visuel". Ce n'est pas la première fois qu'ils détournent les espaces publicitaires, deux actions similaires ont eu lieu au Royaume-Uni en 2012 et en 2014.

Suivez la COP21 jour après jour

Suivez la COP21 au jour le jour
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK