COP21: Sarkozy demande le report de la conférence, Valls s'y oppose

"Le gouvernement sera très attentif" à "toutes les propositions efficaces" de l'opposition en réaction aux attentats, a affirmé dimanche le Premier ministre Manuel Valls, appelant à "l'union sacrée".
"Le gouvernement sera très attentif" à "toutes les propositions efficaces" de l'opposition en réaction aux attentats, a affirmé dimanche le Premier ministre Manuel Valls, appelant à "l'union sacrée". - © STEPHANE DE SAKUTIN - AFP

"Le gouvernement sera très attentif" à "toutes les propositions efficaces" de l'opposition en réaction aux attentats, a affirmé dimanche le Premier ministre Manuel Valls, appelant à "l'union sacrée", mais qui oppose une fin de non-recevoir au report de la COP21 souhaité par Nicolas Sarkozy.

Le Premier ministre s'exprimait devant quelques journalistes lors d'une visite à la Préfecture de police de Paris, quelques temps après que Nicolas Sarkozy, président du parti Les Républicains, a réclamé à François Hollande des "modifications drastiques" de la politique de sécurité et une nouvelle politique de l'immigration au niveau européen.

"Reporter ce rendez-vous serait céder face à la violence"

Manuel Valls a par ailleurs opposé une fin de non-recevoir au report de la COP21 que souhaiterait Nicolas Sarkozy après les attentats sanglants de Paris, en affirmant que ce serait "céder à la violence".

"Paris sera dans quelques jours la capitale du monde pour ce rendez-vous climat qui est essentiel pour l'humanité. Reporter ce rendez-vous serait d'une certaine manière céder face à la violence", a répondu le chef du gouvernement en marge d'une visite à la préfecture de police de Paris.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK