Selfies, le meilleur du pire est-il à venir ?

"Ça ne se fait pas" ! C’est la réaction très sèche d’un conseiller de Barack Obama après une bousculade dans le Bureau Ovale de la Maison Blanche pendant l’entretien entre le président américain et François Hollande. Des journalistes français se sont saisis de leur téléphone pour se prendre eux-mêmes en photo dans le bureau le plus célèbre du monde. D’où une agitation très inhabituelle dans cet endroit, que l’on peut voir en arrière-plan de selfies diffusés sur Twitter. D’autres clichés montrent des reporters français posant derrière le pupitre du président américain dans la salle de presse.

Commentaire d‘un observateur neutre, le correspondant de la RTS, la radio publique suisse Eric Guevara-Frey : "Certains confrères français sont en train de se faire une petite réputation à Washington… Pas forcément celle qu’ils espéraient".

Il n’en fallait sans doute pas plus. Cela dit, le selfie de Barack Obama lui-même lors de la cérémonie d’hommage à Nelson Mandela a avait aussi suscité de la désapprobation. On ne peut pas dire qu’il avait montré l’exemple en prenant la pose avec la Première ministre danoise et son homologue britannique. Une autophoto à trois qui s’inscrivait, consciemment ou non, dans une vague qu’on a pu a pu observer il y a quelques temps : les selfies d’enterrement.

Une pratique surtout répandue chez les jeunes Américains. Il y a même un un mot-clé pour les identifier sur Twitter et Instagram #funeralselfie. Et un blog sur la plateforme Tumblr rassemble les meilleurs clichés. Enfin, meilleurs c’est une question de goût. Ou de génération. Ou des deux. C’est en tout cas une nouvelle manière d’immortaliser ce moment. Mais cette mode est déjà en train de mourir si l’on ose dire.

On a trouvé autre chose: des selfies avec des SDF. Des photos d’ados à côté de personnes endormies à même le sol ou visiblement ivres, prises à leur insu. D’autres sans domicile fixe ont posé volontairement. Mais dans tous les cas, c’est peu dire que le résultat provoque une certaine gêne. Ici aussi un Tumblr rassemble les clichés. Son initiateur est le même que celui consacré aux enterrements. A Business Insider, il explique sa fascination pour les phénomènes collectifs d’imitation sur Internet, qui font bouger les lignes des comportements en société et effacent la frontière entre les espaces publics et privés. Beau sujet de réflexion.

Alain Gerlache

@AlainGerlache #mediaTIC

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK