Record de lenteur pour Internet aux JO de Londres?

Londres
Londres - © Belga

C’est le 27 juillet que débuteront les Jeux Olympiques de Londres. Aux dernières nouvelles tout sera prêt. Mais une question donne des inquiétudes au Royaume-Uni : Internet va-t-il tenir le coup? L'actualité des médias et des nouvelles technologies avec Alain Gerlache.

On présente déjà les JO de Londres comme les Twitter Games, les Jeux Twitter. Mais la réalité pourrait être bien différente. Précisément à cause de l’omniprésence du web lors des grands événements. Pas seulement sur place, mais dans tout le pays.

La BBC relaie la mise en garde de l’Association des fournisseurs d’accès à Internet britanniques. Si les entreprises laissent leurs employés regarder les compétitions sur leur ordinateur ou leur mobile sans aucune restriction, elles auront des problèmes de saturation de leur système. Ce qui entraînera des ralentissements de la vitesse du réseau, voire des coupures.

Le porte-parole de l’association est très clair : la connexion des petites et moyennes entreprises ne tiendra pas le coup si tout le monde se branche en même temps pour visionner les JO en streaming au bureau. On ira vers un gigantesque embouteillage qu’un spécialiste résume comme ceci : C’est comme si l’Angleterre jouait la finale de la Coupe du Monde de Foot un soir de Noël pendant 17 jours non-stop !

C’est le talon d’Achille de l’Internet par rapport à la transmission de la radio et de la télé

Oui, c’est la supériorité du broadcast traditionnel : il n’est pas affecté par le volume des connections. Que Matin Première soit écouté à la radio par 5 personnes ou 5 millions, ça ne change absolument rien à la qualité de l’écoute, ni aux coûts de diffusion. Ce n’est pas le cas pour Internet. Un problème que l’on a tendance à évacuer mais qui est en train de nous revenir à la figure.

Quant aux opérateurs téléphoniques, ils redoutent le flot des consultations des résultats via les téléphones intelligents. Ils sont en train d’installer des mats supplémentaires dans les endroits publics comme Hyde Park. Et le Métro de Londres offrira le Wifi gratuit pendant la durée des Jeux.

Gigantesque défi aussi pour la BBC qui va diffuser en direct sur le net des événements qui se produiront dans 24 endroits différents et trois canaux qui offriront des résumés. Au maximum, cela signifiera la transmission d’un térabit par seconde. Ça ne vous dit rien ? Moi non plus. Mais un ingénieur de la BBC explique que c’est comme si 1500 personnes téléchargeaient en même temps un DVD complet par minute.

Evidemment, comme l’observe avec son flegme britannique le porte-parole des fournisseurs d’accès, ça va aussi dépendre de la performance des athlètes du Royaume-Uni ! Mais ce serait quand même un paradoxe que lors ces Jeux Olympiques de 2012, Internet batte des records de lenteur !

Alain Gerlache

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK