Qui sera le premier décoré ?

la médaille s'inspirera du coq de Paulus
la médaille s'inspirera du coq de Paulus - © Belga

Le Parlement Wallon a adopté à l'unanimité le décret sur le "mérite wallon". Il distinguera "une personne physique ou morale dont le talent ou le mérite a fait honneur à la Wallonie".

Pas beaucoup de discussions autour du sujet. De façon générale, les députés ont jugé que c'était une bonne chose de distinguer des Wallons, d'en mettre quelques uns en évidence.

D'ailleurs, dit Rudy Demotte, beaucoup de reconnaissances régionales ont été créées ces dernières années en Europe ou en Amérique. Ce n'est plus l'apanage des états. Et pourquoi s'en priver si ça contribue à rendre aux Wallons confiance dans leurs capacités. Pourquoi par ailleurs, n'y aurait-il que l'État Belge qui ait la seule légitimité de distinguer l'un ou l'autre. D'autant que l'État Belge, au rythme où il part en quenouille...

Eh bien pourtant, après un rapide sondage (lisez micro-trottoir, forums et autres cafés du commerce), on se rend compte que le Wallon - celui que je rencontre le plus souvent - est dubitatif. Et pour tout dire, loin de partager l'enthousiasme des politiques.  

Soit parce que "on" (que ceux qui le peuvent suivent mon regard) lui a fichu dans la tête que, de toute façon, il reste un flemmard, un assisté, incapable de grandes choses. Comment pourrait-il alors être "méritant" ?

Soit parce que le Wallon est viscéralement critique et naturellement moqueur à l'endroit de toute distinction qui porte un des siens au-dessus du lot. Ça ne se fait pas de se "ricrester" même et surtout comme un coq!

Soit encore parce qu'il connaît la musique et que, traditionnellement, les distinctions et les distingués ont une fâcheuse tendance à se coopter dans un petit sérail où il met rarement les pieds.

Notez bien : même Rudy Demotte, d'une certaine manière, en convient : il faudra, précise-t-il, assurer des quotas par discipline ou par bassins wallons. C'est tout dire du climat qui préside déjà à la distribution des bons points.

Les premières distinctions - les médailles dont on sera simple détenteur, voire chevalier, officier ou commandeur - seront vraisemblablement décernées aux prochaines fêtes de Wallonie. Observer les récipiendaires sera à coup sûr indicatif de la véritable valeur des "mérites". Les paris sont ouverts !

C. Defoy
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK