Note Magnette : la fuite décisive

Note Magnette : a qui profite la fuite
Note Magnette : a qui profite la fuite - © Tous droits réservés

La note de l’informateur Paul Magnette a été rendue publique. Presque tous les médias, dont la RTBF, en ont diffusé de larges extraits. Evidemment, le petit jeu c’est de savoir si cette note est plutôt de droite où plutôt de gauche ? Quels partis s’y retrouvent et quels sont ceux qui ne s’y retrouvent pas.

Mais avant d’en arriver là, il faut dire combien cette sortie est un événement décisif. C’est la première fois depuis 6 mois, depuis les élections, qu’un texte écrit (non définitif) est rendu public (officieusement). Est-ce que cette fuite va être favorable à la négociation? Ou, comme c’est souvent le cas, va crisper les acteurs et rendre tout plus compliqué ? C’est encore trop tôt pour le dire. Mais elle arrive à un moment clef, celui de la manœuvre de désarrimage du VLD d’avec la N-VA commencée par Rutten, De Blok et Somers. Désarrimage qui pourrait conduire a un gouvernement sans les nationalistes.

Une note pro VLD ?

Le point essentiel pour le VLD c’est que cette note ne revient pas sur l’héritage économique du gouvernement Michel. Pas de retour sur la réforme de pension, l’âge de départ à la retraite reste fixé à 67 ans. Pas de retour sur la réforme de l’impôt des sociétés, le Taxshift et le Jobsdeal, particulièrement important pour les libéraux. Pas de détricotage du cœur battant de l'ex-gouvernement suédois, même si l’on sait que la cour des comptes pointe la légèreté qui conduit à gravement sous-estimé l’impact de ces réformes pour les finances publiques.

Un note anti N-VA ?

La continuité avec la Suédoise s’arrête là. Cette note propose aussi de nombreuses inflexions qui rendent très compliquée et presque impossible une adhésion de la N-VA.

Ainsi, le relèvement des allocations sociales au-dessus du seuil de pauvreté ou l’individualisation des droits sociaux qui sont des vieilles demandes à gauche. 

Sur le climat, une taxe sur les billets d’avions et le réinvestissement dans la SNCB. En matière d’immigration c’est la fin de l’enfermement des mineurs et l’abandon des visites domiciliaires, la fermeture confirmée des centrales nucléaires en 2025. Tous ces points sont des marqueurs anti-N-VA.

Mais surtout, la note sent très fort le "néo-belgicanisme", la Belgique 2.0, le renouveau belge. Avec cette idée de supprimer le Sénat pour en faire une assemblée de citoyen, avec la réforme de la constitution mise dans les mains de citoyens et d’experts, avec de possibles re-fédéralisation de compétences, le droit de vote à 16 ans, une circonscription fédérale, l’enseignement bilingue à Bruxelles.

N’en jetez plus! Cette note tranche fameusement avec l’angoisse existentielle collective ambiante. Et ce renouveau belgicain, serait, nous dit-on, particulièrement réclamé par le VLD qui souhaite capitaliser sur le réinvestissement dans le "projet belge" pour se différencier de la N-VA. Ce que les libéraux n’ont pas réussi à faire sur l’immigration ou le socio-économique. Les réactions politiques à cette note en Flandre dans les prochaines heures seront décisives pour la suite du Stratego.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK