Neige : le gel de la communication?

RTBF
RTBF - © RTBF

3716 km de files sur tout le réseau. 948 km sur autoroutes. Pourquoi ce chaos hier ? Benoît Lutgel - oups pardon, ça glisse - Benoît Lutgen était jusqu'ici étonnamment discret.

Est-ce la faute à pas de sel ? La faute aux prévisionnistes de la météo ?  La faute aux automobilistes-cigales qui roulent avec leurs pneus d'été ? La faute à personne ? Bouchon annoncé dans l'agenda du ministre des Travaux publics : il y a gouvernement wallon ce jeudi matin, les sollicitations sont nombreuses et il a beaucoup de travail.

Entretemps, le MR accuse le ministre de manquer de transparence. Dominique Tilmans, chef de groupe MR au Sénat, se dit "interpellée par son absence de transparence vis-à-vis des agents et de la population, dans la mesure où il ne reconnaît pas que les réserves de sel sont insuffisantes pour assurer la sécurité sur nos routes alors qu'il reste à peine de quoi saler un, deux ou trois jours".

Quant au SPW  (ex-MET), la communication semble s'y faire sur la bande centrale. A la demande de la porte-parole du ministre, la direction des routes du Luxembourg  a fait rappeler à ses fonctionnaires leur devoir de réserve. Une note leur précise qu'il convient de couper court à la conversation s'ils sont sollicités par un journaliste. Admettons que la centralisation de la communication se pratique dans de nombreuses entreprises ; il est rare que la consigne laisse apparaître ses traces de freinage sur la place publique.

Pas la faute à "pas de sel"

Benoît Lutgen, sorti du gouvernement wallon, a réagi ce midi. Il affirme qu'il ne cesse de le répéter : la Wallonie ne manque pas de sel. Mercredi, il y avait 8343 tonnes de sel pour les routes régionales. "Il n'y a pas eu de souci de sel en Région wallonne. Pour les routes communales, par contre, cela relève de la responsabilité des communes".  Ce matin, 3000 tonnes de sel sont encore arrivées. La région attend encore un bateau rempli de cette précieuse salaison.

En ce qui concerne la circulation des camions par temps de neige, le ministre wallon des Travaux publics réclame une coordination entre l'Etat fédéral et les régions sur leur interdiction dans ces circonstances. Car les routes ne s'arrêtent pas à la frontière linguistique.

Quant à la note issue de son administration, Benoît Lutgen explique que l'intention est de donner une communication correcte par la voix d'un porte-parole et que cette note au personnel du SPW ne date pas d'hier.

 

Johanne Montay

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK