De plus en plus d'applications permettent de lancer des appels d'urgence

De nombreuses applications voient le jour pour permettre à leurs utilisateurs d’appeler au secours. Le dernier en date a été créé par Amnesty International. Son application baptisée " Panic Button " offre aux défenseurs des droits de l’homme la possibilité de transformer leur portable en un système d’appel d’urgence, et ce, où qu’ils se trouvent. En cas d’arrestation, d’acte de violence ou de menace, ils pourront ainsi le signaler pour tenter d’obtenir de l’aide au plus vite.

Les smarphones sont l’outil principal de ce système d’alerte, et il suffirait donc d’appuyer sur un bouton.

Une fois l’application installée, quelques contacts y seront enregistrés. Si l’alarme est déclenchée, ces derniers seront directement avertis de la localisation de l’individu en danger. Des mesures pourront dès lors être prises. Afin d’assurer la sécurité de l’activiste, l’application fonctionne de manière invisible. Notons que le système n’est pas encore disponible. Il a toutefois déjà fait l’objet de tests, notamment au Kenya, où certaines femmes ont pu apprécier son efficacité. L’idée est de permettre à terme d’utiliser ce système aux quatre coins du monde et de le développer afin qu’il puisse également fonctionner sur un simple GSM.

Amnesty international n’est pas seul à avoir élaboré ce genre de procédé.

En Grande-Bretagne, une entreprise a développé un service similaire. L’application " PanicMe " a été mise en place en collaboration avec les polices locales pour répondre rapidement aux personnes vulnérables. Le système permet d’alerter les forces de l’ordre ainsi que des proches sélectionnés au préalable. Il peut par exemple se révéler utile aux femmes victimes de violence ou encore aux personnes malades et isolées.

En Inde, après le scandale provoqué par un viol collectif qui a coûté la vie à une jeune étudiante, le gouvernement a lancé un projet-pilote pour permettre aux femmes de déclencher une alerte en cas d’attaque.

Enfin, dans un tout autre contexte mais dans la même optique : au Liban, un pays régulièrement touché par des attentats, les citoyens peuvent désormais signaler la présence d’un colis suspect grâce à une application mise à disposition par l’armée.

Bref, les nouvelles idées ne manquent pas. Mais si le potentiel de toutes ses applications est indéniable, dans la pratique, leur efficacité devra encore être prouvée.

Joyce Azar

@AzarJy #médiaTIC

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK