Le Nobel de la paix, un prix souvent controversé

Le Nobel de la paix, un prix souvent controversé
Le Nobel de la paix, un prix souvent controversé - © Tous droits réservés

C’est la semaine des Nobel. L’annonce du prix Nobel de la paix est prévue ce vendredi 9 octobre. Un prix qui est souvent controversé.

Les prix Nobel de la paix sont souvent contestés. Car les Nobel sont des prix à caractère politique.

Barack Obama, prix Nobel de la guerre

Barack Obama avait reçu le Nobel de la paix, en 2009, alors qu’il commençait son premier mandat de président. Ce prix était justifié comme un signe d’encouragement. A l’époque, le président Obama avait promis de sortir les États-Unis de deux conflits: l’Irak et l’Afghanistan.

Aujourd’hui, la situation en Afghanistan est catastrophique. Barack Obama a présenté ses excuses à Médecins sans Frontières, après le bombardement, samedi 3 octobre, par l'armée américaine d'un hôpital à Kunduz. Une opération qui a fait 22 morts.

En Irak, les troupes internationales ont bien quitté le pays. Mais, les Américains sont repartis en guerre, depuis un an, face à l’organisation Etat islamique. Les Etats-Unis sont à la tête d’une coalition d’une soixantaine de pays contre le groupe djihadiste. Mais, les frappes américaines en Irak et en Syrie montrent une efficacité limitée. Et, le bilan des victimes de ces opérations aériennes reste très flou.

Barack Obama est encore plus mal à l’aise depuis l’intervention russe en Syrie. Le président américain, qui voulait se présenter en homme de paix, est de plus en plus obligé de revêtir l’uniforme de commandant en chef.

Le prix octroyé en 2012 à l’Union européenne

L'idée d'imaginer aujourd'hui l’Union européenne dotée du Nobel de la paix semble dérisoire face à la gestion hasardeuse de la crise des réfugiés, à la construction de murs entre certains Etats et à la montée des extrémismes et des nationalismes dans plusieurs pays européens.

La gestion du dossier grec montre aussi un triste spectacle d’une Europe incapable de montrer une solidarité entre les Etats membres. Les politiques d’austérité, martelées par les instances européennes, provoquent un retour des égoïsmes nationaux.

Les critiques sur l’attribution du Nobel de plus en plus critiqué

Au cours de son histoire, l’attribution du prix Nobel de la paix a provoqué d'intenses débats, voire de vives polémiques. Déjà en 1906, le prix accordé au président américain Theodore Roosevelt avait suscité la controverse. En 1973, le prix donné à Henry Kissinger, le secrétaire d’Etat américain, avait même poussé un membre du Comité Nobel à démissionner. En 1994, le choix de Yasser Arafat, Shimon Peres et Yitzhak Rabin pour les accords de paix entre Israël et Palestiniens, était aussi critiqué.

Plusieurs personnalités, qui estiment que la volonté d’Alfred Nobel n'est pas respectée, ont saisi les autorités norvégiennes pour contester les prix accordés ces dernières années.

Rappelons ce que disait Alfred Nobel: "Le prix est accordé à celui qui aura agi le mieux pour la fraternisation des peuples, pour l’abolition ou la réduction des armées permanentes". Vu que le créateur du célèbre prix est aussi l’inventeur de la dynamite, il fallait s’attendre à quelques couacs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK