Le mot du jour: "Arme"

Arme: objet qui sert à attaquer ou se défendre. On peut parler d'armes blanches, les couteaux, ou d'armes à feu, qui servent à tirer des projectiles. Le but d'une arme est de causer des dommages : blesser ou tuer son adversaire. Une arme inoffensive n'existe pas, et leur usage est en théorie une question d'adultes. A quelques heures d'intervalles les États Unis sont secoués par deux faits d'armes : un adolescent qui exhibe une arme factice abattu par un policier à Cleveland, un policier accusé d'avoir tué un jeune noir, qui bénéficie de la clémence par la justice, à Ferguson, ce qui provoque la colère de la foule. Dans les deux cas le débat est racial : les victimes sont noires mais l'arme est au centre du débat.

En Europe, l'usage des armes à feu est réservé aux dépositaires de la force publique. En Belgique la loi a même été durcie en 2006 (ce qu'on a appelé à l'époque la "loi Onkelinx"). La première condition est de fournir un certificat de bonne vie et mœurs. Pour obtenir un port d'arme auprès du gouverneur, il faudra également prouver qu'on est potentiellement en danger et faire l'objet d'une enquête de police. Chasseurs, collectionneurs d'armes anciennes et amateurs de tir sportif sont soumis à des réglementations différentes. Il ne faut pas confondre la détention d'arme et le port d'arme. On détient une arme chez soi, on la porte dès qu'on sort de son domicile.

On notera que l'interdiction de port d'arme ne vise pas que les armes à feu. Se promener avec un couteau à cran d'arrêt, un poing américain ou même une matraque est également interdit.

Il y a deux théories sur les armes. La première c'est qu'une arme a un caractère dissuasif, et qu'elle va inciter le malfaiteur à aller voir ailleurs. La seconde c'est qu'elle amène le malfaiteur a tirer le premier et à être mieux armé que moi.

Pour se faire une opinion , quelques chiffres.

Au Royaume Uni, où à l'exception de l'Irlande du Nord, les policiers ne sont armés que d'une matraque télescopique et d'un spray à poivre, seules les unités spécialisées portent des armes à feu en permanence. Il y a en moyenne chaque année 150 morts par balles (les chiffres donnés ici intègrent les suicides et les accidents).

En Belgique, alors que nous sommes moins nombreux que les anglais, nous étions à plus de 350 décès dans les années 90, avec la nouvelle loi nous sommes descendus à 200 décès en 2010.

Aux États-unis, 100 millions d'armes en circulation, cela fait partie de la liberté individuelle. 4 familles américaines sur 10 déclarent avoir une arme à la maison. Les armes à feu font chaque année en moyenne, tenez-vous bien, 30 000 morts.

Fabrice Grofilley

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK