Le marché surfe à fond sur la mode du selfie

A commencer par la pub et le marketing. Un exemple parmi d’autres. Cette année marque le 70ème anniversaire du débarquement. A l’occasion des festivités de la libération de Paris cet été, le Comité Régional du Tourisme Paris Ile-de-France incite les Parisiens à envoyer des "selfies" de remerciement aux Américains, avec un concours à la clé. Les photos doivent être prises dans des lieux emblématiques de la capitale et postées sur les pages Facebook et Instagram de Paris Tourisme avec le hashtag #werarefreemerci. Objectif annoncé : valoriser l’offre touristique parisienne sur le marché américain. On appréciera ou pas.

Les fabricants de smartphones ne sont pas en reste.

Les autophotos sont prises avec la caméra frontale de l’appareil, ce qui permet de se voir sur l’écran lorsque l’on prend le cliché. En général, elle est de moins bonne qualité que la caméra arrière, celle qui permet de se servir de son téléphone comme d’un appareil photo classique.

Eh bien, c’est en train de changer ! Les fabricants n’ont pas tardé à réagir à cette nouvelle tendance du public. Au point que selon le site d’infos américain The Verge, Nokia désormais contrôlé par Microsoft et qui s’est spécialisé ces dernières années dans les photophones, les smartphones qui mettent l’accent sur la photo et la vidéo, s’apprête à sortir un selfiephone avec une caméra avant plus performante.

Selfiephone, encore un nouveau mot à apprendre

Et ce n’est pas tout. Depuis quelques mois, le fabricant chinois Huawei prépare une grande offensive pour s’imposer sur le marché européen du smartphone. Son prochain modèle haut de gamme qui va être présenté à Paris va permettre de prendre des selfies en mode panorama, pour les groupes. Et pour ne rien laisser au hasard, Huawei a donc déposé le nom " groufie " pour désigner cette fonction.

N’en jetez plus !

C’est pas fini ! On pourrait aussi parler des applications spécialisées dans les selfies. Comme par exemple Shots of Me à destination des ados. Justin Bieber y a investi plus d’un million de dollars. Ou encore Frontback, une appli développée par l’entrepreneur belge Frédéric Della Faille. Elle permet d’utiliser les deux caméras pour un seul cliché, avec au-dessus l’Atomium par exemple, et en-dessous,vous en train de le regarder. C’est un grand succès qui a reçu le soutien d’investisseurs américains.

 

Alain Gerlache

@AlainGerlache #mediaTIC

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK