Le Congo au fil des pages

RTBF
RTBF - © RTBF

Les cinquante ans de l'indépendance du Congo n'ont pas été oubliés par les éditeurs. Au contraire, un nombre d'ouvrages impressionnant a fleuri ces dernières semaines. Petit florilège des plus intéressants.

Pour les amoureux des beautés insondables de ce pays immense, lassés peut-être par les nombreux reportages historiques et politiques sur le Congo, le plus beau livre est très certainement "Fleuve Congo", co-édité par le musée du Quai Branly à Paris et le Fonds Mercator. Il s'agit en fait du catalogue d'une exposition qui se tient au Quai Branly jusqu'au mois d'octobre et qui propose de mieux connaître l'art d'Afrique Centrale à partir du bassin du Congo. Des masques et des reliquaires d'une beauté à couper le souffle et un texte qui, comme toujours pour les livres du Fonds Mercator, vous élève en vous faisant entrer dans la compréhension des mécanismes de la création artistique.

Toujours dans les beaux livres, "Congo 60 au fil des actualités Belgavox", à La Renaissance du Livre, par France Debray. Le titre l'indique, il s'agit d'une plongée presque nostalgique dans ce patrimoine filmé et pas toujours très "objectif" constitué par les reporters de Belgavox, sous l'égide de la famille Fannoy, qui a créé ces actualités cinématographiques (bien avant la naissance de la télé) et a longtemps tenu tête à la concurrence du petit écran lorsque celui-ci est né. Le livre contient d'ailleurs un DVD qui vous permettra de remplacer les photos par les images animées et d'entendre ces voix chantantes au ton exalté qu'on regretterait presque pour leur côté désuet et codé.

Au rayon sans images, ou presque, trois livres intéressants

Tout d'abord, celui de notre excellent confrère François Ryckmans, petit-fils de gouverneur du Congo et grand connaisseur de la région depuis toujours. "Mémoires noires, Les Congolais racontent le Congo Belge, 1940-1960" est un livre coup de poing. On y découvre une histoire qu'on croit connaître mais qui, vue par les seuls Congolais, prend des allures bien différentes. François Ryckmans rend ainsi hommage à ceux dont la parole a trop souvent été confisquée au profit de l'histoire officielle. A travers leurs témoignages, il restitue un état des lieux des vingt dernières années de la colonie qui n'est pas forcément flatteur pour la Belgique.

Deux ouvrages du Grip, dont un co-édité par André Versaille, "Congo 1960, Echec d'une décolonisation". C'est un livre collectif qui mérite d'être distribué dans les écoles. Avec une véritable volonté d'objectivité et un souci de la réalité historique, les contributeurs analysent et expliquent les événements. Ils contextualisent avec toute la connaissance qu'ils ont du Congo mais aussi avec la liberté d'esprit que permettent les cinquante années qui se sont écoulées depuis l'indépendance.

Enfin, toujours édité par le Grip (Groupe de Recherche et d'Information sur la Paix et la Sécurité), "La guerre du Kivu. Vues de la salle climatisée et de la véranda", par Jean-Claude Willame. Ce professeur de l'UCL qui connaît la question du Kivu sur le bout des doigts tente de nous faire comprendre pourquoi la guerre s'y est installée de façon quasi permanente. Il revient sur les fondements de ces conflits incessants, mais s'interroge aussi très justement sur le rôle des institutions internationales.

 

Thierry Bellefroid

-Fleuve Congo, par François Neyt, Fonds Mercator

-Congo 60, au fil des actualités Belgavox, par France Debray, La Renaissance du Livre

-Mémoires noires, Les Congolais racontent le Congo Belge, 1940-1960, Racine/RTBF (disponible via www.boutique.rtbf.be)

-Congo 1960, Echec d'une décolonisation, Collectif, GRIP/André Versaille Editeur.

-La guerre du Kivu. Vues de la salle climatisée et de la véranda, par Jean-Claude Willame, GRIP.

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK