L'exorciste du cdH

L’exorcisme du cdH
L’exorcisme du cdH - © Tous droits réservés

Depuis quelques jours, la pression est sur le Spa. Les socialistes flamands sont sommés de dire s’ils veulent participer à un gouvernement sans le PS. Mais un autre parti est indispensable à cette nouvelle formule, c’est le cdH.

Pour rappel. On parle donc de cette coalition "Arizona" qui regrouperait le MR, le VLD, le CD&V le cdH, la N-VA et le Spa. Arizona parce que le drapeau de l’Etat de l’Arizona regroupe du bleu, de l’orange, du rouge et du Jaune. C’est donc le drapeau suédois mais avec du rouge en plus et de l’orange à la place de la croix.

Bref, cette coalition Arizona est menée sur le banc d’essai par le trio de négociateurs actuellement à la manœuvre. Dans un communiqué paru lundi, les présidents du MR, CD&V et VLD ont clairement laissé entendre qu’un seul parti n’avait pas encore donné son aval. Sans le nommer, mais tout le monde a compris, c’est le Spa. Depuis lundi donc les socialistes flamands subissent donc une pression maximale. Vont-ils aller dans un gouvernement ? Faux suspense hitchcockien (mais c’est peu probable).

Mais donc ? Le cdH dans tout ça ?

Donc, on y vient, puisque l’attention est tout entière portée sur la "scène de la douche" que subit le SPA. Va-t-il planter un couteau dans le dos de son grand frère le PS ? On oublie qu’un autre film est en train de se jouer. Ce film ce serait l’Exorsiste. Oui, quel exorcisme à permis au cdH de se libérer de son choix de l’opposition ? Car vous vous souvenez ? L’année passée tout l’été n’a pas permis au cdH de rejoindre Ecolo et le PS dans un gouvernement régional. Ce n’était pas une question de programme, ou de partis, mais une question de principe. Le cdH avait choisi l’opposition, pour se ressourcer et lancer l’opération de renouveau du parti. Il fera beau demain.

Pourtant d’après le communiqué du trio, le cdH aurait donc bien donné son aval pour entamer des négociations en vue de former un gouvernement avec le MR comme seul allié francophone. Mais le cdH n’a que 5 sièges, il validerait donc une coalition extrêmement minoritaire côté francophone plus encore que la coalition suédoise sortante.

Peur des élections

Pourquoi ce changement de stratégie ? Parce que le cdH serait, malgré ses 5 sièges, indispensable à cette majorité très courte. Donc il peut espérer peser.
Ensuite et surtout parce que l’exorcisme subit par le cdH lui a fait comprendre que de nouvelles élections devenaient de plus en plus probables. Or en cas d’élection, l’opération de renouveau du cdH ne sera pas terminée. Difficile d’aller conquérir des nouveaux électeurs avec l’ancien parti qui à perdu en 2019.
Et puis cet ancien parti, pas si ancien, s’est rendu compte que le choix de l’opposition l’a rendu totalement invisible. En cas d’élections, l’exorciste peut s’effacer pour massacre à la tronçonneuse.

Depuis la crise du COVID où il a soutenu les pouvoirs spéciaux, le cdH a repris le chemin de la rue de la loi. Il a repris langue avec le CD&V de Joachim Coens.
Cet ancien parti, pas si ancien, s’est sans doute rendu compte que son ADN c’était aussi la gestion, la prise de responsabilité et qu’en attendant de trouver éventuellement un nouvel électorat, il risquait de perdre l’électorat qui lui reste en restant sur le banc de touche.


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK