Jeu vidéo, produit culturel

Alain Gerlache
2 images
Alain Gerlache - © RTBF

Quand j’entends le mot culture, je sors ma console de jeu. Beaucoup seront surpris de l’apprendre, mais le produit culturel le plus lucratif de ces dernières années, c’est un jeu vidéo. La chronique média d'Alain Gerlache.

Le 3e volet de Call Of Duty vient de dépasser les recettes du film Avatar… Et pourtant il n’est sorti qu’en novembre. A grand renfort de pub et de marketing, il est vrai.  Rien qu’en Europe, 3000 magasins étaient ouvert à minuit le jour sa sortie. Un camion qui contenait plusieurs milliers d’exemplaires du jeu avait même été dérobé dans la banlieue parisienne. En 16 jours, plus de 18 millions d'exemplaires ont été vendus, ce qui a généré plus d'un milliard de dollars de recettes dans le monde…  Mais ce n’est pas l’effet du hasard. Selon Le Figaro.fr, le cout de développement de Call Of Duty Modern Warfare 3 a dépassé les 100 millions de dollars, c’est plus que beaucoup de films.

Pour beaucoup d’adultes, le monde du jeu reste pourtant très méconnu

Et notamment la signalétique européenne qui est censée guider les parents dans le choix des jeux qu’ils offrent à leurs enfants, particulièrement à cette période de l’année. En France, les pouvoir publics s’en préoccupent. Ils ont lancé une charte pour informer les parents et les enfants à propos des jeux vidéo. Ils ont aussi mis sur pied le site officiel www.pedagojeux.fr qui veut promouvoir l’information des parents, sans diaboliser le jeu vidéo.

De ce point de vue, il y a encore beaucoup à faire

Mais le jeu et son univers technologique méritent mieux que cet ostracisme … Certains l’ont bien compris. Comme un des plus grands musées du monde. Le Louvre s’apprête à remplacer ses bon vieux audioguides par des consoles de jeu de type Nintendo 3DS, une console en relief munie de deux écrans. Il faudra quand même présenter une pièce d’identité pour en disposer. Et elles seront bridées technologiquement. Vous ne pourrez pas vous en servir chez vous, si par une incroyable malchance, vous oubliez de les rendre à la sortie.

Comme sur les audioguides traditionnels, les visiteurs auront accès à des centaines de commentaires sur les œuvres et les pièces du musée. Mais la console offrira beaucoup plus de fonctionnalités. Vous savez quel est le problème que beaucoup de visiteurs rencontrent dans ce gigantesque musée ? Trouver son chemin.

C’est pourquoi la console sera pourvue de la géolocalisation. Le visiteur saura à tout moment où il se trouve. Et la géolocalisation permettra aussi d’offrir des parcours thématiques modulés selon les intérêts ou l’âge. Les enfants, découvriront ainsi le Louvre avec une console de jeu à la main. Une belle approche pour les initier à toutes ses richesses culturelles…

Alain Gerlache