Harry Potter ou comment faire de l'argent avec un film

RTBF
RTBF - © RTBF

C'est un blockbuster qui débarque sur les écrans belges ce mercredi. "Harry Potter et le prince de sang-mêlé" devrait attirer les foules. Et c'est bien ce qu'attendait le studio Warner. Analyse d'un phénomène commercial.

Il aura fallu attendre deux longues années entre le cinquième épisode de Harry Potter au cinéma, "L'ordre du phoenix", et ce sixième volet, "Le prince de sang mêlé".

Ce long délai n'est aucunement lié à des problèmes de production, mais à un calcul stratégique du studio Warner. En ces temps de crise, le studio hollywoodien a préféré postposer la sortie du film, prêt depuis l'hiver dernier, à ce 15 juillet, pour profiter au maximum de l'affluence du public à cette période de l'année aux Etats-Unis.

On verra très vite si cette stratégie se révèlera payante, mais aucune mauvaise surprise n'est à redouter, car on imagine mal les millions de fans de Harry Potter abandonner leur sorcier préféré en cours de route.

Le pragmatisme anglo-saxon croit beaucoup en la formule "On ne change pas une équipe qui gagne" et c'est donc le réalisateur de l'épisode précédent, David Yates, issu de la télévision, que l'on retrouve aux commandes de ce numéro six.

Et surtout, fait assez rare dans l'histoire des sagas littéraires portées à l'écran, les producteurs ont réussi à ce que le trio d'acteurs principaux, Daniel Radcliffe, Emma Watson et Rupert Grint, continue à incarner les héros imaginés par J. K Rowling, à savoir Harry Potter, Hermione Granger et Ron Weasley.

Evidemment, Daniel Radcliffe n'a plus aujourd'hui l'âge du rôle puisqu'il va fêter ses 20 ans la semaine prochaine alors qu'il incarne un Harry Potter de 17 ans à peine...

Mais heureusement pour le studio et pour les fans, il reste encore crédible grâce à un physique qui reste très juvénile.

Les fans de la saga savent que l'univers de Harry Potter devient de plus en plus sombre et complexe à chaque épisode: "Le prince de sang mêlé", le film, essaie une fois de plus de faire contenir une intrigue touffue dans un long-métrage de deux heures et demie...

Et que l'on adhère ou non aux adaptations cinématographiques de ces best-sellers, on ne peut que s'incliner devant l'excellence du casting: tout le gratin du cinéma britannique figure dans un ou plusieurs épisodes, à commencer par l'immense acteur de théâtre Michael Gambon, qui joue le grand sorcier Dumbledore dont le rôle est décisif dans "Le prince de sang-mêlé".

(H. Dayez)

La bande annonce de "Harry Potter et le prince de sang-mêlé"

 

 

 

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK